Le contexte géopolitique en Asie se tend rapidement



L’administration américaine du président Donald Trump a pris des décisions qui pourraient raviver un peu plus les tensions en Asie. D’abord a-t-elle décidé de sa première vente d’armes en faveur de Taïwan en dépit des vives protestations de la part de Pékin. Les premiers échanges plutôt cordiaux entre Trump et son homologue chinois Xi Jinping pourraient donc vite changer de ton.

Ensuite, l’administration Trump a indiqué envisager une gamme plus étendue de stratégies pour traiter la problématique nord-coréenne, augmentant au moins théoriquement la possibilité d’un conflit de nature militaire. Alors que Pékin n’apprécie guère le déploiement de batteries anti-missiles THAAD en Corée du sud et insiste pour que Washington négocie avec Pyongyang, les Etats-Unis poseraient comme condition la fin du soutien économique chinois à la Corée du nord.

Donald Trump sera avec Emmanuel Macron à Paris le 14 juillet 2017



Le président américain Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au traditionnel défilé militaire du 14 juillet, a annoncé l’Elysée dans un communiqué. La présidence de la République rappelle que cette invitation s’inscrit « dans le cadre de la commémoration du centenaire de l’entrée des Etats-Unis dans la Première guerre mondiale. »

A cette occasion, « des soldats américains participeront à ce défilé aux côtés de leurs camarades français, » ajoute l’Elysée. « Cette invitation est une bonne initiative de la part d’Emmanuel Macron qui là encore laisse le dogmatisme et les désaccords de côté et confirme une attitude plus réaliste que son prédécesseur, » commente Charles Rault, analyste pour LePolitique.fr.

Désaccord commercial croissant entre les USA et l’Allemagne ?



Le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, a annulé inopinément sa visite prévue le 27 juin 2017 à Berlin, à une semaine et demie d’un sommet du G20 que préside l’Allemagne, a fait savoir le ministère allemand de l’Economie, sans dire pourquoi. Cette annulation imprévue intervient alors que le désaccord entre Washington et Berlin sur les questions commerciales et environnementales va croissant.  « Sur les questions de préservation du climat et du libre-échange, nous n’avons pas actuellement » de points de convergence a déclaré la chancelière Angela Merkel pour qui le président américain Donald Trump a une conception de la mondialisation « très différente » de la sienne. Le G20 se tiendra à Hambourg (Allemagne) le 7-8 juillet 2017.