Emmanuel Macron peut-il vraiment garder Richard Ferrand comme ministre ?



Les éléments recueillis jusqu’à présent concernant l’affaire Richard Ferrand révélée par le Canard enchaîné posent de vraies questions juridiques et logiques qu’Emmanuel Macron et son gouvernement ne peuvent écarter d’un simple communiqué.

Que ce soit en matière de droit civil, de droit de la mutualité ou de logique, de nombreuses sources s’accordent à déceler un probable conflit d’intérêt qui rendrait la présence de Richard Ferrand au gouvernement incompatible avec la promesse présidentielle de « moraliser » la vie politique.

Sans insister sur l’accusation légitime de « deux poids deux mesures » portée par de nombreux électeurs de toute tendance politique, un seul choix semble s’offrir au nouveau président de la République. Pour en savoir plus, lisez L’affaire Richard Ferrand pose de vraies questions juridiques et logiques.

Emmanuel Macron perdrait sa crédibilité avec l’affaire Richard Ferrand



La synthèse de Le Politique relative à l’affaire Richard Ferrand à travers le droit civil, le droit de la mutualité et la logique poserait des questions juridiquement fondées qui empêchent le président Emmanuel Macron d’écarter cette affaire comme simplement « légale ». Considérant les données réunies et sans décision exemplaire de sa part, Emmanuel Macron perdrait probablement toute crédibilité à « moraliser » et le coût politique serait à long terme bien supérieur à ce qu’il semble imaginer. Pour en savoir plus, lisez L’affaire Richard Ferrand pose de vraies questions juridiques et logiques.