Sylvie Goulard, Marielle de Sarnez et François Bayrou quittent le gouvernement



Visée dans une enquête préliminaire sur des présumés emplois fictifs au Parlement européen, Sylvie Goulard a choisi de démissionner de son poste de ministre des Armées. Elle souhaite en effet “démontrer sa bonne foi”. De même pour les ministres François Bayrou et Marielle de Sarnez, eux aussi membres du Modem. Enfin, Richard Ferrand quitte également ses fonctions ministérielles et vise la présidence du groupe REM à l’Assemblée nationale. Le remaniement du gouvernement du premier ministre Edouard Philippe sera donc plus important que prévu.

Les Républicains (LR) insistent pour une action du PNF contre Richard Ferrand



Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains (LR), s’est appuyé sur les récentes révélations d’utilisation d’argent public par les Mutuelles de Bretagne pour réclamer à nouveau l’ouverture, “dans les plus brefs délais”, d’une enquête par le Parquet national financier (PNF). Selon LR, Richard Ferrand aurait profité de sa qualité de directeur général des Mutuelles de Bretagne, un organisme à but non lucratif pour obtenir 55.000 euros de subventions publiques.

Xavier Bertrand ne voit guère de différence entre LREM et les vieux partis



« Le président de la République Emmanuel Macron est très fermé vis-à-vis de l’opinion publique. Quand le Premier ministre dit que les Français sont exaspérés, mais que rien n’a changé concernant (Richard) Ferrand, comment voulez-vous que les Français puissent encore croire à cette promesse d’un nouveau monde politique ? » a déclaré sur RTL, Xavier Bertrand, président LR du conseil régional des Hauts-de-France et ancien ministre du travail.  « En définitive, il n’y a pas beaucoup de différences entre En Marche et les vieux partis traditionnels tels qu’ils étaient dénoncés par le président de la République, » a-t-il insisté alors que l’affaire Richard Ferrand pose de vraies questions juridiques et logiques.