Marine Le Pen dénonce le pacte pour les migrations (ONU), une “boîte de Pandore”



Aquarius : Bruno Retailleau dénonce « une tartufferie d’Etat qui ne peut plus durer »



Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains (LR) au Sénat et de Force Républicaine, a l’habitude de dire plus clairement et plus directement ce que beaucoup n’osent guère murmurer sur la scène politique française.

Cela se vérifie concernant l’interminable crise migratoire qui ridiculise l’Union européenne (UE) et abîme gravement l’unité nationale puisque celui qui est aussi sénateur de Vendée dénonce là encore le « en même temps » permanent d’Emmanuel Macron.

« D’un côté, le président de la République ne cesse de faire la leçon aux Italiens ou aux Hongrois pour qu’ils accueillent des migrants et de l’autre, il refuse de les accueillir à Marseille, » écrit Bruno Retailleau sur le site de Force Républicaine.

Considérant que « cette tartufferie d’Etat ne peut plus durer, » il préconise une autre politique « mobilisant un maximum d’Etats européens, afin de mettre en place notamment un blocus humanitaire et sécuritaire en Méditerranée. »

Porte de la Chapelle : Pierre Liscia (LR) invite Anne Hidalgo à visiter « l’anfer »



Ce n’est pas souvent qu’on trouve une « pépite » en politique et pourtant Pierre Liscia, élu Les Républicains (LR) du 18ème arrondissement de Paris, vient d’en produire une avec brio dans une courte vidéo.

« Madame Anne Hidalgo (Maire de Paris), je vous propose de venir découvrir ‘la porte de l’anfer’ (1), » tweete le jeune élu connu pour son soutien actif à Florence Portelli, désignée en septembre 2017 par Le Politique « révélation politique de la rentrée ».

Depuis plusieurs années, Pierre Liscia dénonce sans démagogie et avec simplicité la situation désastreuse du 18ème arrondissement littéralement devenu « un gigantesque camp de migrants à ciel ouvert » jonché de détritus.

Déplorant que Mme Hildalgo ne se soit jamais rendue porte de la Chapelle où convergent les plus importantes voies d’arrivées à Paris des touristes étrangers notamment depuis l’aéroport Charles de Gaulle (CDG), Pierre Liscia résume en 2 minutes et 5 secondes (2) une situation intenable au cœur même de Paris, ville lumière et première destination touristique mondiale.

« Bonjour Madame Hidalgo, j’aimerais vous faire découvrir un quartier que vous ne connaissez pas, le quartier de la porte de la Chapelle, » entame Pierre Liscia qui précise que « c’est pas Notre-Dame de Paris mais ça a un petit côté cour des Miracles quand même ».

Insécurité, prostitution, mendicité agressive, toxicomanie, saleté, « la porte de la Chapelle c’est un peu dégueulasse » et « on ne vous a jamais vu ni les vendredis, ni les samedis, ni les dimanches, jamais, » tacle Pierre Liscia à destination d’Anne Hidalgo.

Le Politique vous invite donc à regarder cette excellente vidéo sans langue de bois qui montre, à l’instar de Pierre Liscia, qu’on peut dire la vérité sans tomber ni dans le « populisme » ni dans l’excès. C’est rafraîchissant.

Notes

(1) La faute d’orthographe est volontaire. Cf. la vidéo ci-dessous.

(2)