« Islamophobie » : Leçon de réalité au journalisme anglo-saxon

Emmanuel Macron s’est plaint auprès du quotidien américain The New York Times de la couverture par plusieurs médias de langue anglaise des récents attentats islamistes en France, les accusant de « légitimer » la violence de par leur incompréhension du contexte français.

Pour ces journalistes américains dont la connaissance de la France paraît en effet lacunaire, listons donc quelques faits non-exhaustifs qui leur seront utiles s’ils souhaitent véritablement mettre à jour leurs éditoriaux et combler leur déficit d’information.

La France est le 4ème pays le plus généreux du monde en dons d’Aide publique au développement (APD), devant le Japon, avec environ 10,9 milliards d’euros en 2019. L’Afrique, notamment subsaharienne, est sa priorité et concentre 40% de ses apports bilatéraux.

La France est le pays qui compte le plus de « contacts au feu » en opérations extérieures contre le terrorisme dans le monde, principalement en Afrique et au Sahel, protégeant notamment des populations majoritairement musulmanes. Même les Etats-Unis, pourtant première force militaire mondiale, n’en font actuellement pas autant.

Par conséquent, chaque année des soldats français meurent au combat pour protéger des populations étrangères dont le solde migratoire à destination de la France est positif. En Europe, la France est la seule nation qui envoie ses enfants combattre pour sauver ceux des autres, sans aucune considération communautariste d’origine, de religion ou de nationalité.

En 2019, 177.822 demandes d’asile ont été adressées en France, en hausse de 9,3% par rapport à l’année précédente. L’Afghanistan pour 10.258 individus et le Bangladesh pour 6.198 individus sont les deux pays en tête des demandes. On estime qu’environ deux tiers de toutes les demandes proviennent depuis plusieurs années de pays majoritairement ou exclusivement musulmans.

La France serait un pays « de racisme systémique » et « islamophobe » écrivent les journalistes américains du New York Times et du Washington Post, force est pourtant de constater que chaque année de nombreuses personnes de confession musulmane rentrent sur le territoire français pour s’y installer, y fonder leur famille et y prospérer.

C’est aussi en France qu’après des dizaines d’attentats islamistes ayant tué plus de 300 personnes en quelques années, l’amalgame a toujours été rejeté de la façon la plus énergique par les autorités politiques comme par l’écrasante majorité des Français, preuve d’un grand peuple digne et humaniste.

En soixante ans, le nombre de mosquées en France a considérablement augmenté pour passer de moins de 10 en 1960 à 2.500 environ en 2020. Les facilitations publiques, principalement municipales, à la construction de mosquées pourraient s’évaluer à plusieurs dizaines de millions d’euros sur cette période, dans une République dont on rappelle qu’elle est laïque et d’ailleurs critiquée comme telle.

La France est aussi le pays où l’Aide médicale de l’Etat (AME), dispositif unique au monde et extrêmement coûteux, permet aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d’un accès aux soins médicaux, gratuitement. De plus, 40.000 mineurs non accompagnés (MNA) majoritairement originaires d’Afrique de l’Ouest (44%), du Sahel (27%) et du Maghreb (14%) sont actuellement pris en charge par les départements français, au coût moyen annuel de 50.000 euros par individu.

Le seul budget social de la France équivaut au budget militaire des Etats-Unis, une part significative est distribuée en priorité dans ces quartiers défavorisés souvent présentés comme des « ghettos » par la presse américaine. Dans les campagnes où les « minorités » sont moins nombreuses, les dotations de l’Etat dont les aides à l’attractivité et à l’aménagement du territoire sont souvent trois voire quatre fois plus faibles par habitant que dans « les banlieues » et la précarité y est pourtant plus sévère.

En somme, outre le fait qu’en France la Liberté est de nature universaliste et interdit donc à quiconque d’imposer à foi à autrui, la France est aussi le pays dont les qualités d’accueil et d’assistance en font probablement la première destination mondiale de l’immigration extra-européenne.

Les journalistes « anglo-saxons » devraient désormais s’attarder à étudier la contradiction selon laquelle la France serait à la fois discriminatoire, selon eux, et la « dernière frontière » de millions d’individus en quête d’une vie meilleure. « Respectueuse des cultures et des civilisations, » la France est grande et généreuse. On peut présumer qu’une large majorité des Français partage, sur ce sujet, l’opinion d’Emmanuel Macron.

Interviews d’Emmanuel Macron

Avec Le Grand Continent le 16/11/2020

Avec Al-Jazeera le 31/10/2020

Les opinions exprimées sont uniquement celles de leurs auteurs.

Newsletter

Lire plus

Plus d'Articles...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *