Coronavirus : le gouvernement autorise la Chloroquine du prof. Raoult

Recevez la Newsletter

« Dans le cadre de l’urgence sanitaire, l’hydroxychloroquine peut être prescrite en traitement du coronavirus Covid-19. Merci (au ministre de la santé) Olivier Véran pour son écoute, » écrit le prof. Didier Raoult de l’IHU de Marseille.

Depuis plusieurs semaines, ce dernier faisait la une des journaux en affirmant que la chloroquine est « le remède » au coronavirus qui se propage actuellement en Europe et aux Etats-Unis.

Entendu immédiatement par l’autorité sanitaire américaine (FDA), Didier Raoult n’obtenait pas le même accueil en France où Emmanuel Macron et son gouvernement, manifestement dépassés par l’ampleur de la crise, ne savaient ni quoi ni que faire.

Il est également probable que les témoignages de nombreux d’individus – dont des élus – ayant pris de la chloroquine accompagnés d’une pression populaire extrêmement vive et forte ont fini par convaincre le gouvernement LREM d’agir enfin dans l’intérêt de tous les Français.

Sur internet, cette nouvelle a suscité de multiples manifestations de satisfaction de la part d’internautes qui se disent « soulagés » qu’Emmanuel Macron et son équipe écoutent enfin « ceux qui savent et qui font ».

Si les affirmations portées par le prof. Raoult se confirment dans la pratique, il deviendra sans doute un héros national outre sa renommée scientifique déjà internationale. Cliquez ici pour lire le décret relatif à l’autorisation donnée par le gouvernement.

ALERTE le 27/03/2020 à 17:25 – Le gouvernement revient en arrière et réserve l’hydroxychloroquine aux cas graves après décision collégiale, via la députée LR Valérie Boyer sur Twitter.

Image

7 commentaires

  1. BECOULET Répondre

    Si ça a permis de soigner des élus alors ça va être efficace pour les simples citoyens aussi…☹️

  2. FRAPECH Répondre

    Même si notre gouvernement autorise l’utilisation de la chloroquine, il devra rendre des comptes de ce retard accumulé car il est certain que de nombreux concitoyens ont payé cher les querelles politico-scientifiques depuis deux mois.

  3. Chardonnet Pinon Répondre

    Enfin ce nest pas trop tot. Mais combien de morts on aurait pu éviter

  4. Mary Répondre

    Enfin! mais quel RETARD quelle IMPREPERATION et TOUS ces conflits politico- scientifiques combien de nos concitoyennes et concitoyens auraient put être soulagés et guéris !!! Vous les décideurs serez tre mis devant vos irresponsabilités et en être jugés!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *