Coronavirus et EHPAD : doit-on s’inquiéter et prévoir un lourd bilan ?

Recevez la Newsletter

L’inquiétude grandit pour nos anciens qui logent dans des Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et elle suscite la publication en ligne de propos de plus en plus virulents.

D’abord, le fait que le nombre de personnes décédées du coronavirus Covid-19 en EHPAD ou à domicile ne soit pas comptabilisé dans le compte-rendu quotidien de la Direction générale de la santé (DGS) empêche de connaître l’incidence exacte de l’épidémie en termes d’infection et surtout de létalité.

Ensuite, le fait que la politique de prévention – et de traitement – de l’épidémie se limite à circonscrire des zones délimitées au sein des établissements entre pensionnaires, pour la plupart eux-mêmes confinés dans leur chambre respective, selon qu’ils sont infectés ou non est considéré comme un dispositif « faible ».

Aussi, considérant la projection du taux de mortalité élevé consécutif à la contraction du virus dans la tranche d’âge des pensionnaires, la contamination en EHPAD égalerait un taux significatif et incompressible de décès parmi eux.

Enfin, le manque de personnels et de moyens rudimentaires de protection comme des masques et du gel semblent encore plus sévères en EHPAD qu’en milieu hospitalier, y augmentant ainsi le risque de contagion et ses conséquences.

En sus donc de la solitude résultant des règles strictes fixées par le confinement, quelques exemples en provenance d’Espagne et même de chez nous laissent malheureusement présager des nouvelles difficiles.

En Espagne, deuxième pays européen le plus touché, « l’armée a pu voir, pendant certaines visites (de maisons de retraite), des personnes âgées absolument abandonnées, parfois même mortes dans leur lit, » a révélé la ministre de la Défense Margarita Robles.

En France, troisième pays européen le plus touché, le coronavirus aurait déjà contaminé des pensionnaires dans plusieurs centaines d’EHPAD à l’instar de celui de Cornimont dans les Vosges où le bilan officiel avance le chiffre de 20 morts depuis le début de l’épidémie, ou encore celui de Thise dans le Doubs où sur un bilan total de 15 décès, 7 sont intervenus dans les dernières 24 heures.

Les quelques données consolidées en provenance des EHPAD, et ce alors que l’épidémie n’a pas encore atteint son pic, laisse entrevoir un lourd bilan, « accéléré par l’absence de protections rudimentaires dont les masques FFP2, » écrit un soignant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *