Coronavirus : Emmanuel Macron, c’est Clémenceau dans les tranchées ?

Recevez la Newsletter

« Il va falloir vous habituer, nous dit l’Elysée, à voir le président de la République sur le terrain, je cite : c’est Clémenceau dans les tranchées, » rapporte un journaliste de la chaîne d’info en continu CNews.

Alors que de nombreux médecins, infirmiers, pompiers, etc… critiquent vertement l’action gouvernementale dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus en raison de la pénurie de moyens de protection comme de simples masques FFP2, l’Elysée miserait tout sur la communication pour reconquérir les cœurs et les esprits.

Résultat, « il est à côté de la plaque, une fois de plus, » explique une source médicale à Le Politique, excédée de voir « Macron parader en chef de guerre » alors « que c’est nous (les médecins) qui sommes dans les tranchées avec les patients ».

Sur les réseaux sociaux, la communication du Château paraît contre-productive pendant que les uns y voient « le narcissisme d’un pouvoir en fin de vie » et que d’autres y dénoncent « l’indécence d’une caste totalement hors-sol ».

Pourtant un récent sondage affirme que 51% des Français sont satisfaits de la gestion de la crise par Emmanuel Macron, une information accueillie là aussi avec quelque circonspection dans l’opinion publique dont une partie y voit « une manipulation » destinée à « détourner les regards » des vraies questions comme le « pillage » du stock national de chloroquine ou les accusations de « mascarade » portées par l’ex-ministre de la santé Agnès Buzyn.

« A-t-il (Emmanuel Macron) d’ailleurs jamais couru avec un fusil dans les mains ? » demande laconiquement un médecin, ex-OPEX, sur Facebook. « J’aimerais vous y voir, Emmanuel Macron doit tout de même composer avec une situation inédite et très grave, » tempère un autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *