Coronavirus : dans l’union sacrée, des Républicains (LR) à l’offensive

Recevez la Newsletter

« L’heure n’est plus aux atermoiements, la situation est grave et en tant qu’élus, on a une responsabilité vis-à-vis de nos concitoyens, » résume un élu à Le Politique.

Depuis le début de l’épidémie, LR avait été plutôt discret, estimant que seule « l’union sacrée » au-delà de toute polémique partisane serait efficace pour lutter contre le coronavirus.

Mais les erreurs répétées dans la communication de la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron et le potentiel scandale sanitaire tout juste naissant autour de la pénurie de masques pourraient avoir changé la donne.

Clairement, les révélations terribles de l’ex-ministre de la santé Agnès Buzyn ont déclenché de nombreuses interrogations au sein de la deuxième force politique en nombre d’élus et qui préside le Sénat avec Gérard Larcher.

« Entre les propos de Buzyn et la colère de plus en plus ouvertement exprimée par les médecins, on ne pouvait pas rester silencieux plus longtemps, » indique un autre élu.

« Cela ne veut pas dire qu’on ne soutient pas le gouvernement dans ses efforts mais disons qu’il est temps qu’il accélère le mouvement car sinon ça va très mal aller, » ajoute-t-il tandis que les initiatives individuelles – de Christian Estrosi à Valérie Boyer en passant par Bruno Retailleau – se coalisent pour soutenir l’usage de la chloroquine présentée par le prof. Didier Raoult de l’IHU de Marseille « comme la solution au Covid-19 ».

En somme, devant l’inertie du gouvernement dont a parlé Agnès Buzyn et le mécontentement retentissant d’une part de plus en plus significative de l’opinion publique, LR aurait décidé de faire bouger les lignes au risque de déplaire à Emmanuel Macron au plus fort de la crise sanitaire.

« Ils auront beau jeu de nous dire qu’on ne joue plus collectif – ce qui est faux, mais quand des milliers de gens nous écrivent pour nous demander où sont les masques et si on va tous mourir, faut bien qu’on réagisse, » explique un élu breton.

Les députés LR appellent désormais au « dépistage massif » jugé « indispensable en parallèle du confinement » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

1 Commentaire

  1. Catherine Billard Répondre

    Que les LR critiquent négativement la gestion du gouvernement actuel est justifié. Pourquoi ne mettent-ils pas plus en avant la réaction du gouvernement Fillon lors de l’offensive de la grippe H1N1 ? Pourquoi ne parlent-ils pas de la circulaire du 2 janvier 2012 régissant l’application de la cellule interministérielle de crise ( CIC ) signée par François Fillon. Cette CIC qu’Edouard Philippe a activée bien trop tardivement ! Il faut rendre hommage à François Fillon, homme d’Etat, responsable et expérimenté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *