L’épidémie de Coronavirus est devant nous, prévient Emmanuel Macron

Recevez la Newsletter

Selon le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, l’épidémie de Covid-19 (coronavirus) est à un « point décisif » et tous les pays du monde doivent être prêts à « agir rapidement » car le virus ne connaît pas de frontières.

La crise de santé publique que connaît l’Italie a connu un nouveau développement avec la quarantaine auto-imposée du président de la Lombardie Attilio Fontana qui a indiqué pouvoir continuer à travailler tout en essayant de vivre en isolement pendant deux semaines. La ville de Milan, capitale financière du pays justement située en Lombardie, est particulièrement touchée par l’épidémie.

Dans ces conditions, l’inquiétude augmente en France où le président de la République Emmanuel Macron a rencontré le personnel soignant à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris parmi lequel plusieurs médecins lui ont rappelé le manque de moyens tandis qu’il affirmait que l’épidémie est devant nous.

« Il faut sauver l’hôpital public (…) En termes de personnels, il n’y a pas du tout les moyens de faire face à quelque chose d’ampleur, » a expliqué l’un au président. Un autre, le professeur Eric Caumes, a dit craindre « une situation à l’italienne » avec une explosion des cas de contamination sans connaissance du foyer d’origine ou du patient zéro.

« On va devoir l’affronter au mieux, avec la vie qui continue. On sait que nous ne sommes qu’au début. On va tâcher avec l’ensemble des soignants de prendre les bonnes décisions, » a insisté Emmanuel Macron.

Alors que des rumeurs de report des élections municipales sont véhiculées sur les réseaux sociaux, le gouvernement a indiqué que rien de tel n’est prévu à l’heure actuelle.

Le premier ministre Edouard Philippe a d’ailleurs reçu les chefs de partis à Matignon et déclaré qu’en dépit de l’évidente inquiétude en France, il ne faut « ni avoir peur, ni être négligent » assurant que « la seule méthode qui vaille face au risque (c’est) la mobilisation, le calme et la raison. »

Pour visionner la visite d’Emmanuel Macron à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, cliquez ici.

Lisez aussi Coronavirus et frontières, Olivier Véran a raison contre tous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *