Coronavirus et frontières, Olivier Véran a raison contre tous ?

Recevez la Newsletter

Si la propagation du Covid-19 (coronavirus) est inquiétante, celles des contradictions journalistiques ou politiques ne connaît guère de fin et montre à quel point les médias comme les politiques devraient prendre plus de soin à relire les informations qu’ils diffusent.

Alors que plusieurs personnalités politiques de droite ont appelé à des contrôles renforcés voire à la fermeture des frontières afin de limiter la propagation du virus, plusieurs médias parmi les plus connus ont publié des propos du ministre de la santé Olivier Véran indiquant que la fermeture des frontières « n’aurait aucun sens » et que « un virus ne s’arrête pas aux frontières ».

Dans le même temps, RTL nous informe que « par mesure de précaution, les contrôleurs français opérant sur la ligne TGV Paris-Milan ne se rendront plus en Italie à partir de ce mardi 25 février. »

Si la fermeture des frontières n’a aucun intérêt alors pourquoi la SNCF applique-t-elle une telle précaution pour ses agents ? Et surtout pourquoi tant de pays comme la Russie, la Chine, l’Australie, Israël, les Etats-Unis et même l’Autriche appliquent-ils des restrictions de plus en plus strictes ?

Dans ce contexte où tout se mélange dans les médias, la parole gouvernementale perd de sa force alors que l’urgence de la situation requiert plutôt quelque homogénéité dans l’information délivrée au public, légitimement inquiet des développements en Italie où l’on compte déjà 200 personnes infectées et 7 décès.

En ne fermant pas ses frontières, la France aurait-elle donc raison contre presque tout le monde ? Pourvu que la réponse soit positive car les conséquences pour les Français pourraient être lourdes dans le cas contraire.

Lisez aussi : L’épidémie de Coronavirus est devant nous, prévient Emmanuel Macron

1 Commentaire

  1. lucette lejeune Répondre

    A mon avis, les précautions ne seraient pas nulles quand je vois avec la rapidité avec laquelle ce virus s’est propagé en Chine et même en Italie. Je pense comme beaucoup que le match OL-Italie n’était pas urgent, cela aurait pu être reporté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *