Bruno Retailleau appelle à la lucidité et au courage contre l’islamisme

Recevez la Newsletter

Les réactions politiques suite à la visite du président de la République Emmanuel Macron à Mulhouse sont nombreuses, en cause son sujet brûlant à savoir l’islamisme ou plutôt « le séparatisme islamiste » pour reprendre la terminologie de la majorité présidentielle.

Tandis que Marine Le Pen pourfend littéralement les propositions du chef de l’Etat, le chef des sénateurs Les Républicains (LR) Bruno Retailleau porte un plan pour « gagner la guerre contre l’islamisme » et dont il a présenté les grandes lignes dans une interview au JDD.

« On est en train de perdre le combat contre l’islamisme, » affirme d’emblée celui qui est aussi président de Force Républicaine où le sujet fut plusieurs fois abordé à l’occasion de conférences thématiques, « la stratégie (des islamistes) est de créer des contre-sociétés salafistes, ce sont des bombes à retardement, la DGSI a dénombré 150 de ces enclaves, » précise-t-il.

Souhaitant la mise sous tutelle des élus complices des islamistes, Bruno Retailleau rejette tout retour des djihadistes en France et la présentation du djihadisme comme une pathologie.

« On est passé de l’excuse sociale à l’excuse psychiatrique, » explique-t-il, estimant que seul un bon diagnostic qui refuse « le piège de l’islamophobisme » permettrait de commencer à traiter efficacement la problématique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *