Face aux Gilets jaunes, l’emploi des militaires inquiète et augmente la tension



Samedi dernier, Emmanuel Macron a été vertement critiqué pour n’avoir pas mobilisé les moyens nécessaires pour contenir et « punir » les casseurs (1) infiltrés parmi les gilets jaunes et qui ont semé le chaos sur les Champs-Elysées en y vandalisant près de 80 boutiques.

Quelques jours plus tard, Emmanuel Macron prend une décision rarissime à savoir que des unités militaires de la mission Sentinelle seront mobilisées dans Paris afin de protéger des bâtiments publics, histoire aussi probablement de montrer à tous que l’exécutif de La République En Marche (LREM) reprend la situation en mains après la catastrophe du week-end dernier.

Sauf que cette décision d’employer l’armée ne fait pas du tout l’unanimité, c’est même le contraire.

Du côté des militaires (2), on explique à Le Politique que l’utilisation de soldats dans le cadre du maintien de l’ordre face à des manifestants ne correspond absolument pas à la mission des Armées et qu’existe le risque non négligeable d’ordres peu clairs ajoutant à la confusion plutôt que réduisant la tension.

Du côté des politiques, on indique à Le Politique qu’Emmanuel Macron franchit là une « ligne rouge » d’où il ne pourrait pas revenir si quelque drame survenait. En somme, si ça tourne mal alors Emmanuel Macron prend le risque d’une perte de contrôle, outre la gravité de l’Histoire à savoir qu’employer l’armée face au Peuple français n’a jamais tourné à l’avantage du pouvoir.

Du côté de l’opinion publique, beaucoup s’émeuvent de ce qu’ils perçoivent comme un tournant « autoritaire » de la présidence d’Emmanuel Macron et estiment qu’utiliser l’armée confirme un deux poids deux mesures à savoir que face au peuple, le gouvernement ne se refuserait rien alors qu’il serait autrement plus laxiste dans d’autres situations comme à Grenoble récemment.

D’autres estiment toutefois qu’une position de fermeté est indispensable et espèrent que l’emploi de l’armée enverra le signal espéré. En conclusion et selon nos informations, la tension ne baisse pas (3) et le prochain « acte » pourrait s’avérer potentiellement plus périlleux.

Notes

(1) Dont apparemment un nombre significatif d’activistes d’extrême gauche.

(2) A la retraite (2S).

(3) La décision d’utilisation d’unités militaires pourrait renforcer certains groupes (ultras) dans leur « détermination » d’en « découdre » avec le pouvoir.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.


Cliquez ici pour soutenir l'indépendance de Le Politique.
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter.

2 réflexions sur « Face aux Gilets jaunes, l’emploi des militaires inquiète et augmente la tension »

  1. Quand un pouvoir envoie l’armée pour maintenir l’ordre c’st très mauvais signe…
    On désigne clairement qui est l’ennemi…mais ici il ne s’agit pas de guerre…peu importe tous les moyens sont bons pour le Président et ses sbires….C’est pile ou face…..ou ça marche et le mouvement des gilets jaunes disparaît complètement ..leurs demandes en grand partie aussi…la peur s’installe et l’assemblée peut alors voter tranquillement toutes les lois nécessaires pour conforter le pouvoir dans son action contre le peuple.
    Ne vous y trompez pas…si samedi dernier les forces de l’ordre ne sont pas intervenues contre les casseurs si proches pourtant…c’est que le pouvoir avait décidé de laisser pourrir la situation…L’indemnisera des commerçants suffira et le tour sera joué.
    Cela rendait service au gouvernement et la pseudo “réprimande du siècle” du Président à son ministre d e l’intérieur n’était que comédie en fait, mais la presse a largement relayée la chose…c’était le but recherché..Le président est aux commandes et fait preuve de grande autorité! Braves gens dormez en paix.
    Ségolène Royal était de (très) bon conseil donc.
    Le responsable de ce dysfonctionnement?
    Le préfet bien sûr..fusible de qualité.. muté ailleurs. Ah la sanction…exemplaire!
    Le régime devient autoritaire au point d’utiliser l’armée contre…. quelle autre armée?
    Nous allons vivre des événements intenses avec le risque de devoir compter les victimes inutiles …de part et d’autre…et au final une loi martiale se profile à l’horizon.
    L’étape un du plan sera terminée.
    Attention a la phase deux….des lois vont être votées rapidement qui vont restreindre les libertés.on commence par certains lieux interdits… puis on étend la chose…personne ne pourra plus manifester pour quelque raison que ce soit sans autorisation préalable et avec l’intervention musclée cette fois des forces de l’ordre en cas de besoin…renforcées par l’armée si cela devenait nécessaire.
    Vous n’y croyez pas?
    Dans d’autres pays on ne l’a pas cru possible non plus….on a vu le résultat.
    Il restera au peuple qu’à se soumettre … peut-être pas de gré mais qu’importe…la peur l’emportera comme bien souvent.
    Le gouvernement continuera de faire les réformes qu’il veut ,comme il l’entend..ne lâchant que le minimum pour sauver la république face au danger extrémiste et nationaliste, évidemment, calmant ainsi la masse apeurée et crédule…sauf que le véritable danger ne viendra peut-être pas d’où l’on pense.!
    L’acte trois risque donc d’être plein d’imprévus..

  2. L’escalade commence….Après avoir laissé les casseurs opérer en toute tranquillité samedi dernier….pour définitivement discréditer les gilets jaunes….le gouvernement a sanctionné un préfet responsable désigné pour être livré à la vindicte publique…faisant croire qu’il faisait preuve d’autorité…La réprimande du siècle supposée du Président au Ministre de l’intérieur n’était que pour la galerie une aimable plaisanterie…
    La guerre va donc avoir lieu puisque l’on fait appel à l’armée.Contre qui ?Les casseurs?
    Pas exactement …contre tous ceux qui voudront manifester sans autorisation dans les lieux définis comme interdits par le gouvernement
    On étendra ensuite par une loi votée très rapidement ces dispositions a toutes les manifestations…et en tous lieux….les forces de l’ordre recevant les ordres adéquats pour muscler leur intervention en cas de désordre…d’où qu’ils viennent…ce sera à l’appréciation du responsable des opérations… vous voyez de qui il s’agit… .
    Si besoin est l’armée interviendra …en appui…..cela risque de faire quelques dégâts…
    Le but est de persuader la pays que seul ce gouvernement peut maintenir l’ordre et que ses décisions sont les meilleures pour tous…sauf pour les nationalistes et les extrémistes de tous bords…qui seront alors marginalisés autant que faire se peut dans le but de les neutraliser.
    Le but du Président sera alors atteint…devenir le chef de l(Europe.
    Mais peut-être que l’avenir sera différent de tout ceci…car nous allons vivre des moments intenses….
    La pièce qui se joue devant nous peut voir aussi certains comédiens la déserter avant la fin…pour éviter les sifflets d’un public…ingrat comme il se doit.
    Vous en conviendrez sans doute…la vie de comédien…n’est pas de tout repos…
    celle de politicien, qui lui ressemble fort. non plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *