200.000 euros de costumes pour Jack Lang, preuve de la partialité médiatique ?



Récemment, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout La France (DLF), a été vivement critiqué par les « démocrates et progressistes » pour avoir exprimé un avis pourtant largement partagé par les Français à savoir que les médias, particulièrement ceux du secteur public financés à prix d’or avec les impôts, sont politiquement engagés à gauche et/ou en faveur d’Emmanuel Macron.

Quelques jours plus tard, une nouvelle affaire de costumes émerge deux ans après celle qui, hystérisée et manipulée à dessein, avait démoli la candidature de François Fillon à l’élection présidentielle 2017. Le légendaire et iconique ministre de la culture de François Mitterrand, le socialiste Jack Lang désormais président de l’Institut du Monde Arabe (IMA) aurait reçu pour 200.000 euros de costumes en cadeaux et « sans contrepartie » depuis cinq ans selon l’hebdomadaire L’Obs.

Mais comme d’habitude, ce qui, commis à droite, suscite un scandale, génère la condamnation unanime de tout ce qui existe de « bien-pensant », « d’engagé », de « progressiste » etc… – même sans preuve – ne suscite aucun scandale quand un fait similaire et potentiellement plus important est commis à gauche.

Le socialo-progressisme a donc ceci de formidable qu’il passe son temps à proclamer son objectivité tout en apportant chaque jour les preuves accablantes de sa partialité auprès de Français auxquels on ose reprocher ensuite d’avoir quelque défiance vis-à-vis d’un « service audiovisuel public » qui affiche pourtant clairement ses opinions politiques et les sert en leçon permanente à « ceux qui pensent mal » 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 « avec vos impôts dépensés sans compter ».

Ainsi donc François Fillon était impardonnable là où Jack Lang est formidable et quiconque oserait contester une si grande équité est un affreux « populiste » à quelques semaines d’élections européennes où, aux frais du contribuable, des affiches et des spots publicitaires vous annoncent – démocratiquement – que « vous n’avez pas (d’autre) choix » que de voter pour Emmanuel Macron et La République en Marche (LREM).

« Quand Fillon se fait offrir pour 13.000 euros de costumes, il est mis en examen pour trafic d’influences. Quand Lang en reçoit pour 200.000 euros, il est promu ambassadeur de la marque. La gauche force mon admiration, » résume ainsi le journaliste Clément Weill-Raynal sur Twitter (1).

Conclusion, la droite doit enfin prendre conscience du parti-pris médiatique qui vide très largement notre « démocratie » de sa substance et confère un avantage indu gigantesque à la gauche. Le silence presque sympathique en faveur de Jack Lang comparé à l’insupportable fureur déployée contre François Fillon est la preuve irréfutable que la France connaît depuis longtemps un grave déséquilibre médiatique.

L’injustice est immense et elle participe pleinement du « populisme » que ceux-là mêmes qui en sont la cause prétendent combattre. Du point de vue de la couverture médiatique de notre vie politique, la France est un pays profondément « illibéral » pour reprendre un mot cher aux « progressistes ».

Notes

(1)

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.


Cliquez ici pour soutenir l'indépendance de Le Politique.
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter.

2 réflexions sur « 200.000 euros de costumes pour Jack Lang, preuve de la partialité médiatique ? »

  1. Je suis éberlué… Les bien-pensants nous expliquent que se faire offrir pour 200.000 euros de costumes ce n’est pas grave, puisqu’il n’y a pas eu de “contreparties”…
    C’est justement ce qui me choque : s’il n’y a pas de contrepartie, c’est au minimum une complicité et un recel d’abus de biens sociaux : comment les actionnaires de l’entreprise qui a fait les “cadeaux” peuvent-ils accepter qu’on prive l’entreprise de 200.000 euros de CA (soit probablement au moins 40.000 euros de résultat) pour en faire cadeau à un tiers qui n’offre aucune contrepartie ?
    Et comment se fait-il que le fisc, si prompt à réclamer son dû, n’aie pas encore interrogé les protagonistes de cette affaire pour réclamer le paiement de la TVA correspondant à cette transaction ?
    Si l’on considère que c’est bon pour la marque que M. Lang porte ses costumes, il y a bien contrepartie : c’est du sponsoring, ou des avantages en nature, qui, je l’espère, figurent bien sur la déclaration de revenus de M. Lang, afin de supporter les prélèvements fiscaux et sociaux obligatoires en pareil cas.
    Mais je suis certain que l’honnêteté indiscutable de M. Lang va le conduire à restituer ces 200.000 euros par un don du même montant à la collectivité, c’est à dire au fisc. J’attends…

  2. les républiques bananière ont toutes un maître créateur …. ce maître se dévoile de jours en jours grâce à ses gentils subordonnés bien docile ! mais si corrompues et si vénales qu’ils vont se détruire entre eux ….non sans engendrer le chaos qui débute et qui ne reste plus que la seule chance de retrouver l’ordre et la liberté ! la vie reste parfaite et intransigeante !! seul le chaos remettra l’ordre créateur et nous redonnera nos liberté. la panique triera les égoistes qui détiennent les privilèges , dévoilés un par un sans possibilité d’échapper à la justice intransigeante de la vie et l’unique possible qui puisse conserver le droit d’etre éternel. les virus à la vie sont condamnés et rejetés comme ce qu’ils sont ! des parasites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *