Laurent Wauquiez dénonce « les incantations verbeuses » d’Emmanuel Macron sur l’Europe



Le macronisme, ce sont « des incantations verbeuses suivies d’actes insuffisants, » résumait récemment le président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez.

Suite à la publication d’une lettre dans les 28 pays membres de l’Union européenne (UE) et appelant à sauver cette dernière du « nationalisme », Emmanuel Macron est notamment critiqué pour son appel à l’action non suivi d’effets ainsi que pour son « aveuglement » sur des problématiques autres que « l’extrême droite » et qui sont au fondement de la fragilisation de l’UE.

Ainsi, « Emmanuel Macron parle de protéger notre continent. Et il ne dit rien sur l‘immigration massive ? Rien sur l’islamisme ? » demande Laurent Wauquiez (1), assénant ensuite que « comme toujours, on parle, on cache les sujets difficiles et rien ne change… »

Dès lors, le président de la région Auvergne Rhône-Alpes dont le travail à la tête de LR commence à porter ses fruits appelle à concrétiser les paroles par des actes comme avec « l’arrêt de l’élargissement » et la « reprise du contrôle de nos frontières ».

Notes

(1)

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.


Cliquez ici pour soutenir l'indépendance de Le Politique.
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter.

2 réflexions sur « Laurent Wauquiez dénonce « les incantations verbeuses » d’Emmanuel Macron sur l’Europe »

  1. Expliquez-moi comment Laurent Wauquiez, qui n’arrête pas de “dénoncer” les faits et gestes de Macron, peut-il espérer être crédible s’il ne fait que “dénoncer” ! Ne faudrait-il pas plutôt chercher à rassembler TOUTES les énergies à Droite afin d’avoir la force d’infléchir les décisions de Macron plutôt que de les “dénoncer”… Déplorer, regretter, dénoncer, tout ça ne sert à rien : il faut AGIR. Et pour pouvoir AGIR il faut détenir le pouvoir… Et pour avoir le pouvoir il faut être élu… Et pour être élu il faut avoir un éléctorat majoritaire. CQFD

    1. “Et pour être élu il faut avoir un éléctorat majoritaire. CQFD”

      A voir la dernière élection présidentielle, cette “démonstration” ne semble pas exacte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *