Bientôt 197 députés européens « d’extrême droite, eurosceptiques » ? s’inquiète l’Alliance Centriste



Parti allié à la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron, l’Alliance Centriste par la voix de sa première vice-présidente Manon Laporte écrit dans une tribune (1) que « les principaux ennemis de la démocratie et des droits fondamentaux progressent de façon masquée, à travers les institutions qu’ils souhaitent subvertir. »

Reprenant ainsi le thème du « danger » contre lequel Emmanuel Macron plaide « une renaissance européenne » dans une lettre (2) adressée aux citoyens européens des 28 pays membres de l’Union européenne (UE), la conseillère régionale d’Ile-de-France et avocate fiscaliste se demande si « l’Europe est armée pour défendre l’Etat de droit » et si elle dispose « des outils efficaces en cas de manquements à ses valeurs ».

En effet, plaide-t-elle avec les députés Olivier Damaisin, Philippe Folliot et Christophe Blanchet, les « eurosceptiques » pourraient constituer un groupe uni au Parlement européen, fort de 132 élus « d’extrême droite » et de 65 députés supplémentaires issus « d’autres mouvements eurosceptiques » pour un total de 197 députés sur 705 « hostiles à la construction européenne » selon les dernières projections (27,9%).

Considérant « inefficace » le dispositif actuel sanctionnant le risque de violation ou la violation « des valeurs de l’UE », Manon Laporte insiste sur deux armes budgétaires que sont la suspension du versement des fonds européens et le soutien financier aux ONGs. Associant « recul de la démocratie » avec « recul des libertés », l’élue centriste souligne à l’instar d’Emmanuel Macron que « l’avenir de l’Union et le renforcement de l’identité européenne, dans la paix et la prospérité, sera véritablement l’enjeu des prochaines élections ».

Notes

(1) Démocratie et État de droit en danger : que peut faire l’Union Européenne ?, Manon Laporte, Alliance Centriste, 4 mars 2019.

(2) Pour une renaissance européenne, Emmanuel Macron, Elysée, 4 mars 2019.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.


Cliquez ici pour soutenir l'indépendance de Le Politique.
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter.

3 réflexions sur « Bientôt 197 députés européens « d’extrême droite, eurosceptiques » ? s’inquiète l’Alliance Centriste »

  1. C’est embetant quand le peuple vote mal ! Deux solutions : soit considerer que les bulletins de vote qui ne sont ni a gauche, ni au centre sont des bulletins nuls… Soit changer le peuple !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *