Progressivement et patiemment, Laurent Wauquiez relance Les Républicains (LR)



La route des Républicains (LR) vers la victoire politique et l’alternance demeure incertaine, longue et semée d’embûches, les observateurs du monde politique et même les militants de la deuxième force politique en nombre d’élus paraissent unanimes sur ce point. Malgré les critiques formulées à l’égard de Laurent Wauquiez, élu président du parti en décembre 2017, Le Politique constate en toute indépendance que LR se reconstruit progressivement, pierre après pierre pourrait-on dire et que les efforts commencent à produire leurs effets. Alors que son pronostic vital était gravement compromis, LR semble revenir discrètement dans la course à la faveur d’une patiente stratégie de pédagogie, de réorganisation et de capitalisation.

Pédagogie d’abord avec le choix de François-Xavier Bellamy comme tête de liste pour les élections européennes 2019 et qui profite à LR en attirant à nouveau le projecteur médiatique – certes partisan et pro-Macron – sur un parti qui sombrait petit à petit dans l’oubli. Le Politique a relevé avec beaucoup d’intérêt que les intentions de vote sont passées en deux mois environ de 9% à 14%, ce qui pourrait indiquer que non seulement assumer ses idées est bien reçu par l’électorat mais que cela augmente sensiblement la visibilité du parti.

Réorganisation ensuite avec l’action d’une équipe plutôt jeune et dynamique depuis décembre 2017 et dont la combativité sur des sujets autrefois soigneusement évités montre une droite qui reprendrait enfin la maîtrise de son destin et ne se laisserait plus intimider par la gauche. Aussi, la vente suivie de la location du siège du parti pour 46 millions d’euros pose les bases d’une résurrection financière indispensable, à l’image de la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes par Laurent Wauquiez et comparaison utile à long terme pour plaider l’intérêt d’une alternance à Emmanuel Macron. La question du siège peut paraître accessoire vis-à-vis du grand public mais elle démontre à l’analyste politique la sincérité d’une démarche constructive et patiente, et surtout d’une bonne gestion alors qualité rarissime en politique.

Capitalisation enfin avec l’écho positif et même rassurant du groupe LR au Sénat sous la présidence de Bruno Retailleau dont le travail courageux en défense de l’indispensable équilibre institutionnel rappelle aux Français l’importance de la seconde chambre. En nombre d’élus, LR est encore la deuxième force politique du pays et en matière de maillage électoral et local, LR est probablement plus fort qu’une République en Marche (LREM) très médiatique à Paris mais quasi-inexistante en dehors des très grandes agglomérations. La route est longue certes mais ces derniers mois, selon Le Politique, LR a progressé.

Le Politique ne vit que de votre soutien, cliquez ici.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.


Cliquez ici pour soutenir l'indépendance de Le Politique.
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter.

12 réflexions sur « Progressivement et patiemment, Laurent Wauquiez relance Les Républicains (LR) »

  1. C’est bon de vous relire en ce jour anniversaire de François Fillon. Pour moi, filloniste, vous êtes l’endroit où je me sens le mieux, tant l’univers médiatique est devenu sujet à caution. Le bon sens ne nuit à personne !

    1. Je partage votre avis ! Avec une économie en berne, une dette abyssale, conséquence des choix électeurs de 2012/2017 ! Dix ans de perdu, auxquelles s’ajoutent toutes les erreurs de gestion F.H les gaspillages la rupture des contrats signés avec la Russie et la vente des BCP ! Minimum tout compté perte de 15 MDS€ ! Alstom turbine Macron son ministre des finances! Contre des augmentations d’impôts de charges! La paupérisation est en marche!!! Il ne manque plus qu’une augmentation des taux d’emprunts d’état! Conséquences de la bien pensance, l’idéologie, renier la réalité économique, preuve de leurs inconséquences et de leurs incohérences! Le prix d’une Présidentielle torpillée, Alors même que le programme F.Fillon nous aurait mené ailleurs que là où nous en sommes avec comme résultat: les gilets jaunes!

  2. Bonjour. J’ai douté mais je pense comme vous que les LR sont sur la bonne voie ce qui veut dire qu’ils vont être attaqués de toutes parts.

    1. Bonjour Madame, des progrès sont en effet perceptibles et la critique (médiatique) a logiquement augmenté. Bonne journée 🙂

  3. Rien que le fait que Laurent Wauquiez et les Républicains sont attaqués par tous les autres partis et particulièrement le RN et LREM démontre , s’il le fallait , que ses choix et objectifs tiennent la route pour une future mandature, et ce dans tous les domaines autant internes qu’européen et internationaux n’en déplaise aux Juppé, Raffarin ou Pécresse

  4. Quel soulagement face à l’orientation du parti. Laurent Wauquiez si décrié dans les médias, j’ai même vu qu’on l’accusait de maltraitance vis à vis des vaches car il en a fait lever une, est peut être absent des médias mais pendant ce temps là il agit que ce soit au niveau du groupe que dans sa région très bien gérée. Par son choix des têtes de liste aux européennes, il fait preuve d’une ouverture d’esprit bienvenue et très encourageante. Bravo.

  5. je ne suis pas certain que Laurent Wauquiez, qui a coulé délibérément LR du fait de sa totale inaction pendant 2 ans, qui a conduit, comme vous le dites, à la disparition du parti et de la droite de gouvernement du paysage politique, ait une crédibilité suffisante pour en faire un parti d’opposition fort dont nous avons besoin pour renverser le régime macroniste. Je n’ai jamais exclu qu’il était ainsi le pion central du système Macron, conduisant à discréditer LR pour encourager ses électeurs à l’abstention, qui est le seul moyen pour Macron de rester au pouvoir.

  6. mon message s’adresse aux futures élus LR aux européennes
    une visite de votre part sera la bien venue dans les communes ne pas les oubliés Ces femmes et ces hommes sont des citoyens a part entière et participent a la vie de leur pays alors ne pas les laissaient au bord de la route merci

  7. Deux solutions pour votre parti ! Soit admettre une certaine cohérence et intelligence de la part de Macron dont le discours n’est pas loin du vôtre, soit faire preuve de mauvaise foi comme certains cadres qui veulent surtout exister !

  8. Laurent Wauquier a pris un parti en déconfiture qu’il a su faire renaître après la présidentielles 2017. Malgré cela , il est constamment attaqué par les médias gauchos bobos que je méprise.

  9. Les sondages ne sont pas le reflet des futures intentions de vote…souvenons nous de la primaire de la droite dont le résultat était écrit d’avance..et le score de Fillon.
    Le fera 24% minimum aux europennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *