Strasbourg : contre le terrorisme islamiste, détermination, réalisme et sang-froid



Pour qui s’intéresse à la sécurité nationale, la critique relayée par les médias et de tous bords politiques paraît à la fois légitime du point de vue citoyen et désuette voire déplacée du point de vue pratique.

En effet, la lutte contre le terrorisme est probablement l’une des tâches parmi les plus difficiles, chargée d’empêcher des assassins en puissance de passer à l’acte ou de les retrouver une fois l’acte concrétisé.

Ceci tout en étant pressé de tous côtés et simultanément par les citoyens légitimement mécontents des échecs, par les politiques au manque de courage significatif et par les limites fixées par la loi et constitutives de ce qu’on appelle l’Etat de droit.

Après l’attentat islamiste commis à Strasbourg comme après les autres, seules trois choses comptent. D’abord, traiter la situation immédiate avec le plus grand sang-froid et neutraliser la menace imminente.

Ensuite, analyser objectivement ce qui n’a pas fonctionné et préconiser des solutions réalistes, qui demandent probablement plus de courage politique qu’à l’accoutumée.

Enfin, travailler à rectifier la menace avec réalisme en réévaluant largement et profondément notre sécurité nationale et appliquer des sanctions plus dissuasives requérant plus de sévérité.

Tout le reste n’est que « littérature » et la seule chose qui compte est que demain, après-demain, dans le futur, qu’aucune famille n’ait à déplorer la mort d’un proche, assassiné par un terroriste.

Quant à la répétition selon laquelle « le risque zéro n’existe pas », asséner une telle évidence paraît bien dérisoire et ne doit pas empêcher la recherche de solutions plus efficaces et l’encouragement à plus de courage politique.

Le gouvernement ne peut pas, ne doit pas se contenter de la litanie de l’évidence quelle que soit sa couleur politique, car son obligation est autant de moyens que de résultat. Détermination, réalisme et sang-froid, rien d’autre.

Auteur : Charles Rault

Charles Rault est spécialiste de l'information, fondateur de Le Politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *