Gilets jaunes : haine, démagogie et violence sont inacceptables, seule compte l’élection



La France retient son souffle. Est-ce exagéré et monté en épingles par un gouvernement au bord du gouffre qui n’aurait plus que la peur pour justifier son existence ? Possible.

Quoiqu’il en soit, il est utile de rappeler trois faits majeurs.

D’abord, les violences commises le 1er décembre et dont on craint qu’elles ne se renouvellent le 8 décembre sont majoritairement le fait d’individus qui n’ont que très peu voire aucun lien avec les gilets jaunes puisqu’ils se seraient infiltrés dans le mouvement afin de mener à bien leurs basses occupations à savoir la casse et le pillage.

Ensuite, le renoncement du gouvernement à protéger les commerces et les Parisiens auxquels il est conseillé de rester chez eux expose en pleine lumière sa grandissante incapacité à assurer la sécurité, fait que les Français ont malheureusement déjà constaté avec les nombreux attentats islamistes et l’insécurité croissante.

Enfin, la haine, la démagogie et la violence ne sont pas un programme politique mais des tactiques extrémistes qui desservent gravement les causes qu’elles prétendent servir, seule l’élection réellement démocratique, c’est-à-dire avec des médias véritablement libres et une justice véritablement indépendante, est légitime.

Pour conclure, si le gouvernement est contesté, il doit aussi avoir le courage de se demander pourquoi et l’explication est probablement double à savoir les circonstances de l’élection présidentielle 2017 et l’incapacité chronique d’écouter le peuple à l’instar du souhait d’Emmanuel Macron de signer le pacte de l’ONU pour les migrations contre l’opposition de 80% des Français.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Une réflexion sur « Gilets jaunes : haine, démagogie et violence sont inacceptables, seule compte l’élection »

  1. Je crois que l’on pourra adresser tous les messages que l’on veut au Président il ne fera que ce qu’il veut ….et même s’il donne l’impression de lâcher un peu de lest aujourd’hui c’est pour mieux revenir à la charge,plus tard….
    Il veut surtout faire de l”élection européenne… un enjeu majeur pour notre pays.;et partant pour lui également,alors gagner du temps est primordial…et qu’importe les moyens pour y parvenir.
    Il place donc courageusement son premier ministre et son ministre de l’intérieur en première ligne.
    A eux de désamorcer la crise, au besoin en faisant preuve si besoin est d’ une fermeté absolue……et d’affoler le peuple en prédisant des événements gravissimes justifiant l’annonce de blindés samedi sur les champs… et d’importantes forces de police pour repousser les assaillants…
    C’est presque la guerre.. La violence ne résoudra rien du tout ….des deux cotés…mais elle fait le jeu du pouvoir ….alors elle sera au rendez-vous.!
    L’état d’urgence est d’ailleurs placé en réserve au cas ou l’Etat aurait besoin de monter davantage de muscles…
    Ensuite, le chef de l’Etat prendra la parole pour nous dire qu’il nous a évité une catastrophe(pour lui surtout) et que c’est grâce à son action que le pays retrouve calme et sérénité.(?)..si tant est que les gilets jaunes abandonnent leurs revendications et pas qu’eux d’ailleurs!
    Il n’a pas l’intention de céder quoi que ce soit d’important..il mettra davantage à contribution les autres (les employeurs par exemple ),car les économies à faire au sein de l’Etat lui posent déjà un très gros problème..sa base pourrait à son tour se rebeller..contre les réductions d’effectifs et les coupes budgétaires..
    Gagner du temps est essentiel pour lui.
    Au vu de ce qu’il lui reste à faire “avaler” à la Nation,ne nous leurrons pas, car malgré le soutien encore important de la REM,(mais tout peut changer là aussi),il y a fort à parier que les difficultés ne feront que croître..avec le temps…lequel ne suspendra pas son vol….fut-ce à la demande de Jupiter.
    Le moment de vérité se rapproche sans doute plus vite qu’on ne le pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *