Courbevoie, Montauban : deux attaques terroristes sont-elles passées en « faits divers » ?



Emmanuel Macron et son gouvernement ne comprennent pas pourquoi ils sont autant détestés de la part d’un nombre croissant de Français. Pourtant, leur incapacité dramatique à assurer la sécurité, qui ne date pas seulement de ce mandat, est un élément de réponse pertinent alors que la France glisse de plus en plus dans l’anarchie avec une explosion des faits de délinquance et de violence – même les statistiques officielles l’affirment.

Ajoutons à ce contexte, l’insupportable capacité des autorités à faire passer en « faits divers » des crimes dont la motivation islamiste et terroriste est pourtant prononcée.

A Courbevoie, c’est un « étudiant » pakistanais en situation irrégulière de 37 ans qui a égorgé son ancien professeur d’anglais de nationalité irlandaise au motif d’une caricature de Mahomet qui aurait été montrée en classe (Le Parisien). A Montauban, c’est une femme qui a été attaquée au cou par « un inconnu » et qui n’a dû son salut qu’à l’intervention d’un passant, lui aussi blessé (La Dépêche).

Rassurez-vous, ces faits dont l’occurrence se multiplie ne seraient que « divers » et la « piste terroriste » est écartée plus vite que la lumière, pourtant la connotation islamiste est élevée et pose la question de la continuation d’un terrorisme « low-cost » que la population, la même qui manifeste dans les rues, se voit obligée de subir sur l’autel du politiquement correct.

Incapable donc de protéger les Français, le gouvernement d’Emmanuel Macron se barricade à leurs frais contre les vilains gilets jaunes. Si bien sûr on condamne absolument la violence et la casse, force est de constater combien Emmanuel Macron est capable de déployer tous moyens pour se protéger mais combien rien n’est fait quand il s’agit de protéger les Français.

D’ailleurs, l’assassin de Courbevoie était en « situation irrégulière », pourquoi l’Etat ne l’a-t-il donc pas expulsé ? Le nombre d’attaques terroristes qui n’auraient jamais eu lieu si l’Etat avait fait la moindre des tâches dont il est chargé à savoir maîtriser son territoire ne cesse pas d’augmenter. S’étonner ensuite que le peuple soit en colère est un comble.

Auteur : Jacques Dubuisson

Jacques Dubuisson est fonctionnaire à la retraite et s'intéresse aux problématiques sécuritaires.

2 réflexions sur « Courbevoie, Montauban : deux attaques terroristes sont-elles passées en « faits divers » ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *