« Exposé personnellement », Alexandre Benalla travaillait quand même à l’Elysée !?



Lors de son audition devant la commission d’enquête de l’Elysée, Alexandre Benalla dit n’avoir jamais assuré de mission de sécurité pour le président de la République Emmanuel Macron (PR). Pourtant, ce dernier était autorisé au port d’armes même en proximité du PR et avait accès à des informations classifiées.

Aussi, a-t-il affirmé que son port d’armes était justifié par le fait qu’il était « personnellement exposé » voire « menacé ». Parce que sa sécurité personnelle était en jeu, Alexandre Benalla affirme donc avoir obtenu ce port d’armes.

L’énorme incohérence est que jamais, si M. Benalla avait été exposé de quelque façon, aurait-il dû être autorisé à être dans l’entourage direct du PR pour la simple raison que la menace pesant sur lui aurait pu augmenter celle pesant sur le PR. Cette contradiction fondamentale avec tous les principes élémentaires de sécurité des plus hautes personnalités est inédite.

Soit M. Benalla nie sa mission de sécurité soit la sécurité relative au PR est un véritable foutoir qui pose la question d’une faille béante au plus haut niveau de l’Etat. Pour résumer, si vous êtes menacé ou exposé d’un point de vue sécuritaire, jamais vous n’êtes autorisé à travailler en proximité du PR. Si M. Benalla dit la vérité, alors une telle exception serait absolument incroyable et inconcevable pour tout dispositif de sécurité présidentielle.

Lire aussi Alexandre Benalla, seul degré de séparation entre Emmanuel Macron et un fiché S ?

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *