Féria de Nîmes : un énième attentat islamiste de plus traité en simple fait divers ?



Les cas de « déséquilibrés » qui blessent et/ou tuent dans nos rues se multiplient comme la nuit dernière à Nîmes où un « automobiliste » a foncé sur la foule réunie pour la féria. Actuellement en France et sur les dernières semaines peut-on calculer une moyenne d’environ un cas tous les deux jours, fourchette basse.

Derrière l’épidémie présumée de cas psychiatriques selon les communiqués délivrés par le gouvernement et diffusés par les médias qui en dépendent, on comprend qu’une vague d’attentats traverse probablement tout le pays.

Dépassé tant il a laissé faire et tant il s’entête à poursuivre sa politique suicidaire de laxisme intégral en matière d’accès au territoire national, le gouvernement d’Emmanuel Macron ne semble plus guère en capacité d’assurer la sécurité publique. Ainsi, plutôt que de reconnaître le rythme extrêmement inquiétant des attaques terroristes, le déni consiste simplement à traiter ces dernières comme de simples « faits divers », persuadé que les Français seront assez imbéciles pour le croire.

En effet, si les « déséquilibrés » l’étaient véritablement, on ne trouverait pas parmi eux un profil identique ou similaire dans 99% des cas. Cette proportion montre que ces « faits divers » n’ont rien de « divers » et résultent d’une motivation spécifique à des fins très probablement terroristes, dans la lignée des instructions données par les groupes islamistes.

« Ces individus utilisent les mêmes procédés pour tuer ou tenter de tuer d’autres personnes. Ils ont tous crié la même chose et se revendiquent tous d’une seule et même idéologie. Parler de déséquilibrés, c’est donc mentir aux Français sur la véritable motivation de ces individus, » explique un observateur. La situation sécuritaire générale connaît une aggravation continue depuis le début de l’été sans que cela ne suscite quelque réponse politique adéquate.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

3 réflexions sur « Féria de Nîmes : un énième attentat islamiste de plus traité en simple fait divers ? »

  1. Normal que ce soit traité comme un fait divers. les Français continuent à vivre montrent que quoi qu’il arrive ils continueront a sortir , vivre , s’amuser.
    Pas besoin que ses fils de putes et droit a leur gueules dans les journaux.
    On les enmerdes et je suis absolument pas d’accord avec cette article. Déjà les mesures sont efficaces combien d’attentats dejouer dont personne ne parle.
    Les seuls qui paniquent ces ses enculés qui agissent seul en faisant n’importe quoi.

  2. Entierement d accord avec votre article tout est dit! “Mais les bisounours veulent continuer de croire que tout va bien dans le pays les francais qui sont dupes ne sont ni plus ni moins que des autruches et un peu laches de surcroit le reveil final va etre dur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *