L’Europe ? Un gigantesque bordel soumis, laxiste, incontrôlable et incontrôlé



Ouverte à tous les vents, surtout les plus mauvais, l’Europe devient peu à peu la poubelle du monde. Cette Europe qu’Emmanuel Macron nous vend, nous survend tel un mauvais vendeur de voitures, ad nauseam alors qu’il n’a toujours pas compris que SA vision de l’Europe n’a absolument, mais absolument rien de commun avec l’Europe telle qu’elle existe véritablement, aujourd’hui et maintenant.

Pour les gens normaux, « ceux qui ne sont rien », ceux qui contrairement à lui n’ont que leur bon sens et ne seront jamais des « premiers de cordée » et au vu des résultats pathétiques de ces odieux prétentieux peuvent-ils s’en féliciter, « Europe » est malheureusement devenue un mot synonyme de laxisme, d’oppression et d’enfer.

De l’islamisme conquérant imposant sa loi partout en Europe, s’infiltrant dans toutes les couches de la société et du pouvoir politique aux réglementations délirantes totalement déconnectées de la réalité des artisans, des agriculteurs, des entrepreneurs, des travailleurs aux millions de migrants qui ont débarqué et débarqueront encore demain sur notre sol en abusant le titre de « réfugiés », l’Europe est devenue – et pardon pour la grossièreté – un immense « bordel » où certains « dirigeants » politiques sont les prostituées de ceux qui, chaque jour du Bataclan à Super U, appliquent la loi du plus fort.

Car nous Européens, privés de tout droit à nous défendre, de tout droit à préserver nos valeurs, de tout droit à chérir notre mode de vie, sommes désormais des moutons voués au sacrifice par les loups. Partout, et plus encore à Paris passée de « ville de l’amour » à déchetterie géante, l’Europe est incontrôlée, incontrôlable, qui veut y rentre, qui veut y commet les pires méfaits, qui veut y fraude, qui veut y entreprend sa destruction.

Les Européens, de Chemnitz à Leeds à Rome n’en peuvent plus de cette « Europe » qui ne ressemble plus guère à l’Europe, la vraie, celle où les Européens étaient encore chez eux, celle où l’on pouvait vivre libre, celle où le progrès était la lutte implacable contre le totalitarisme qu’il soit nazi ou stalinien, celle où l’on ne se pliait pas à l’insupportable, celle où existaient des Churchill et De Gaulle pour combattre le Mal.

« L’Europe » déraille complètement et Emmanuel Macron comme Angela Merkel vivent dans un déni qui la démolit un peu plus chaque jour. L’Europe est devenue un foutoir sans nom, sans identité, sans avenir. Qui vous dira le contraire devrait sortir de son bel immeuble de l’ouest parisien pour vivre le monde tel qu’il est désormais : violent, totalitaire, sadique, laxiste, ignoble.

L’Europe se meurt, et ses « dirigeants » la suicident allégrement. Les milliers d’Européens assassinés par l’islamisme – inclus tous ceux passés en « faits divers » – sont la preuve irréfutable d’un si terrible constat. Crier au « populisme » quand soi-même on ferme les yeux sur le pire du pire, que l’on nie des attentats, que l’on ne fait strictement rien de durable pour protéger vraiment les Européens est un crime contre l’Europe, un crime contre l’Humanité.

Auteur : Claire Beauchamp

Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Une réflexion sur « L’Europe ? Un gigantesque bordel soumis, laxiste, incontrôlable et incontrôlé »

  1. Je suis TOTALEMENT d’accord avec vous. Ce que nous vivons est Terrifiant, Immonde et devient Intolérable. Nous devons réagir au plus vite. Cette époque de notre vie est LAMENTABLE……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *