Nadine Morano en a ras-le-bol de l’immigration de masse et des revendications



Parmi les personnalités politiques, peu nombreux sont ceux qui expriment un avis aussi franc et tranché sur des questions aussi sensibles – et peu politiquement correctes – que l’immigration et/ou la croissance de l’islam en France.

Ancienne ministre, députée européenne, vice-présidente de la commission nationale d’investiture des Républicains (LR), Nadine Morano compte depuis longtemps parmi les quelques-uns qui expriment tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.

Critiqué bien qu’il soit très populaire chez lui – bien plus qu’Emmanuel Macron en France, le nouveau ministre de l’intérieur italien et dirigeant de la Lega Matteo Salvini reçoit le soutien de Mme Morano qui accueille favorablement la réaction de l’Italie « face à l’immigration de masse africaine » et appelle les chefs d’Etat africains à prendre leurs responsabilités (1).

On retrouve la même franchise quand Nadine Morano explique en avoir « franchement ras le bol des revendications de ces musulmans qui ne veulent pas s’intégrer en France, » après qu’une tribune ait appelé à « intégrer les femmes voilées dans le secteur privé. »

La députée européenne rappelle d’ailleurs que la France est « une terre aux racines chrétiennes et même si ça dérange, dont la république est laïque et ça ne veut pas dire assassinat de notre culture ! » (2). Des mots qui détonnent sur la scène politique française où de tels sujets sont délibérément évités et où la peur d’être brocardé force souvent au silence.

Parmi la population pourtant, Nadine Morano ne fait certes pas l’unanimité mais on ne peut nier que des millions de compatriotes, toujours plus nombreux, pensent comme elle et expriment leur inquiétude de ce que devient la France.

(1)

(2)

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Une réflexion sur « Nadine Morano en a ras-le-bol de l’immigration de masse et des revendications »

  1. Elle a raison Nadine Morano. Il est grand temps de sortir de cette bouillie de chat, servie depuis des années. Le temps du parler clair est venu : il en va de la survie de notre civilisation inscrite dans la double tradition judéo-chrétienne et gréco-latine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *