Affaire Benalla : un désastre pour Emmanuel Macron dans l’opinion publique ?



« Je suis fier de l’avoir embauché à l’Elysée » a dit le président de la République Emmanuel Macron (1) d’Alexandre Benalla, accusé d’avoir usurpé la fonction de policier et d’avoir molesté deux personnes dont une femme à Paris, place de la Contrescarpe, le 1er mai 2018.

Les premières données en provenance du terrain et des réseaux sociaux traitées par Le Politique montre une chute abrupte d’Emmanuel Macron dans l’opinion des Français. Contrairement à ce qu’affirme sa secrétaire d’Etat Marlène Schiappa dont le silence concernant la femme molestée lui porte d’ailleurs préjudice, près de 86% des Français s’intéressent à « l’affaire Benalla » et plus de 78% en ont une vision négative ou très négative (2).

Pire, nombreux sont les électeurs de tous bords politiques qui estiment qu’Emmanuel Macron outrepasse sa fonction en appelant l’opposition à venir « le chercher » alors qu’il bénéficie de l’immunité présidentielle.

A rebours des dénégations d’En Marche, l’image d’Emmanuel Macron souffre véritablement d’un scandale devenu « affaire d’Etat » à mesure des contradictions des membres du gouvernement et des hauts fonctionnaires auditionnés par la commission d’enquête parlementaire.

Balayer d’un simple revers de main cette affaire qui cristallise le sentiment préexistant d’une justice à deux vitesses et d’une présidence « pour quelques-uns » constitue une erreur fondamentale d’analyse. Les données sont claires : Emmanuel Macron a perdu énormément et ses deux interventions publiques depuis le début de l’affaire le desservent significativement.

Notes

(1)

(2) Ces pourcentages ne résultent pas de sondages mais de statistiques fondées sur des données collectées empiriquement et sur une veille électronique. La méthode analytique de Le Politique a prouvé son efficacité à maintes reprises.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Une réflexion sur « Affaire Benalla : un désastre pour Emmanuel Macron dans l’opinion publique ? »

  1. un président déconnecté totalement de la vrai situation des français , notamment de celle d’en bas les plus modestes en activité ou en retraite les plus pauvres d’entre nous et les classes modestes sur qui également on tape également.
    Il ne veut pas l’attendre c’est le président des riches et de la finance, des banquiers et des grands patrons et multinationales, le medef, d’ailleurs ils travaillent pour eux, va faire sauter la sécurité sociale dans pas longtemps, c’est un ultra-libéral,Il va baisser les retraites des moins aisés et des plus démunis et forcément il va falloir travailler plus longtemps avec des retraites baissées de 15 à 20% a part les riches qui peuvent s’en mettre à l’abri et partir à l’abri sans être inquiété, se payer des assurances privés pour e soigner. Tout est de l’enfumage avec ce jeune,même le roi Louis 16 (assassiné) aurait fait mieux. Par contre l’immunité des parlementaires et élus et leurs privilèges d’argent public pour (collaborateurs, secrétaires … ) même s’ils en n’ont pas ils touchent , et le calcul de leurs retraites avec moins d’années même s’ils font de conneries ou très mauvais c’est souvent le cas, c’est autre qu’un smicard avec 40 ans et plus on touche pas à ce beau privilège; et on continue toujours dans les privilèges également des premières dames de France (collaborateurs, bureaux, secrétaires, habillement … etc pour travailler, mise à disposition d’argent public pour payer tout ça “soit disant du bénévolat” mon.
    Commençons par supprimer tous ces privilèges depuis POMPIDOU après on verra pour ceux des des petits retraités, des petits agriculteurs. petits fonctionnaires qui touchent bien moins que ce qu’il est dit ,c’est sur que si vous mettez un haut fonctionnaire entre 5000 et 10000€ beaucoup plus si fonctionnaire au niveau Européen comme M. BARNIER avec un fonctionnaire de petite catégorie à 1300 à 1700€ en fin de carrière évidemment la moyenne monte à 2600/2900€, le problème on raconte que des conneries , Est-il normal de voir des salaires de 1,2 ,3, 4M€ de grands patrons et plus si on peut appeler cela des salaires et on les remercie en plus par des primes de départ Macron est arriver ou il est pour leur faciliter les suppressions d’emplois, réduire et détruire le code du travail et en règle générale pour détruire plus d’un siècle de lutte par lesquelles ce personnage à bénéficier notamment la création de la sécurité sociale depuis 1946 . Son programme servir la finance, les marchés, les banques, ses amis, casser le socle pour lequel les ouvriers, employés se sont battus pendant plus d’un siècle. Force est de constater que le monde ouvrier s’est écroulé depuis de nombreuses années, et que les luttes seront beaucoup plus difficiles mais pas impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *