En Gironde, le drapeau français serait-il un signe ostentatoire et gênant ?



La France serait tout simplement une provocation… en France. Il y a quelques jours, un homme aurait reçu une lettre de la part du maire socialiste de la commune girondine (1) où il réside. Il est informé « que plusieurs personnes de la commune et des communes environnantes sont surprises et interpelées de voir à longueur d’année le drapeau que vous avez mis sur la façade de votre maison. »

Parce que sa ville « se veut être une commune paisible », le maire ajoute que « tout signe ostentatoire devient gênant pour la quiétude recherchée ». Dès lors, l’habitant un peu trop francophile est dûment invité à « faire le nécessaire » sans quoi le maire engagera « une action auprès de l’activité (sic) de l’autorité de tutelle ».

En France donc et sous la présidence d’Emmanuel Macron, afficher un drapeau français serait inacceptable (2), cependant précisons que le drapeau “incriminé” comporte une croix de Lorraine et porte sur la voie publique. « Gageons que si ce drapeau était européen ou étranger, le maire n’aurait jamais rien écrit, » a commenté un internaute.

Le 17 mai 2018 dans la matinée, Le Politique a reçu par courrier électronique (4) confirmation de l’authenticité du courrier par la mairie de Sainte-Terre ainsi que deux photos du drapeau concerné (5) fournies par cette dernière (voir dans les notes).

Notes

(1) Après étude du blason par l’équipe de Le Politique, il semble possible que la commune concernée soit celle de Sainte-Terre (33 485).

(2) Le courrier envoyé par la mairie de Sainte-Terre et reçu par le propriétaire du drapeau.

(3) Le tweet original

(4) La réponse de la mairie de Sainte-Terre à Le Politique.

(5) Le drapeau en question.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

10 réflexions sur « En Gironde, le drapeau français serait-il un signe ostentatoire et gênant ? »

  1. On notera en passant (si l’identité du maire est confirmée) que ce retraité de l’Education nationale écrit un bien curieux français :
    — “X se veut être une commune” quand il faudrait “X veut être (…)” ou “X se veut” mais certainement pas ce “se veut être” qui est une monstruosité grammaticale.
    — quant à “engager une action auprès de l’activité de l’autorité”, on nage en pur charabia, ça n’a aucune espèce de sens.

  2. Il y a, semble-t-il, de plus en plus de “signes ostentatoires gênants” dans ce pays !
    Il y a surtout de plus en plus de signes de totalitarisme. Nous ne sommes plus du tout en démocratie !
    Lisez Chomsky et Wollin !

  3. Je me permets de rappeler que dans la Constitution Française, du 4 Octobre 1958, texte toujours en vigueur :

    Titre premier – DE LA SOUVERAINETÉ
    ARTICLE 2.

    La langue de la République est le français.

    L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.

    L’hymne national est « La Marseillaise ».

    La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ».

    Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

    Si le drapeau tricolore gêne tant ce maire qu’il démissionne, car il a été élu par les gens du peuple, et personne ne peut reprocher, à quiconque, d’arborer le drapeau tricolore.

    Moi ce qui me gêne c’est de voir le drapeau de l’UE, qui ne devrait être présent que dans certaines circonstances.

  4. Si un Citoyen FRANCAIS ne peut afficher sa Nationalité et son Drapeau dans Son Pays, Ou Va-t-on
    Sommes nous en France , oui ou zut ( pour être poli)

  5. CONNARD DE MAIRE….Les socialistes,çà ose tout,c’est à celà qu’on les reconnait Pr Dr A.RENOUX Professeur Emérite des Universités de Paris

  6. Un signe de plus de l’influence de certaines personnes ou communautés sur un élu du peuple ?
    La question mérite d’être posée.
    Si c’est une décision perso du Maire alors là… sa place n’est plus à la Mairie.
    Prendre pour prétexte l’ordre public dans ce cas ,cela nous permet de constater le degré élevé disons de bétise d’un élu de la république.
    Une révolution serait donc imminente dans sa commune pour en arriver là? Diantre…
    De lourdes menaçes lui auraient été adressées peut-être ? Bigre….
    Sans doute que non car une enquête aurait été diligentée. alors suite à son dépôt de plainte… mais ce dernier n’a pas eu lieu!
    La bétise humaine est sans aucune limite…l’attitude de ce Maire démontre sans peine la véracité de cette affirmation.

  7. La Dictature est « En Marche », comprenne qui pourra…

    Monsieur le Maire,

    nous avons pris connaissance, tout comme nombre de nos compatriotes, de votre courrier à l’adresse d’un habitant de votre commune & qui concerne le fait qu’un drapeau tricolore à sa fenêtre, ne serait pas le bienvenu.

    Aussi, & en tant que Maire d’une commune Française, premier magistrat de ladite commune, vous ne semblez pas comprendre la portée de votre geste, s’agissant que vous ne respectiez pas le Drapeau bleu blanc rouge, qui est en la circonstance, le tout premier représentant & l’emblème de la République FRANCAISE, que cela vous plaise ou non.

    Je me permets de vous faire un petit rappel à la loi & ainsi de vous faire savoir que dans la Constitution Française, du 4 Octobre 1958, texte toujours en vigueur :
    Titre premier – DE LA SOUVERAINETÉ
    ARTICLE 2.
    La langue de la République est le français.
    L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    L’hymne national est « La Marseillaise ».
    La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ».
    Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.
    Si le drapeau tricolore vous gêne à ce point Mr le Maire il vous reste à démissionner, car vous avez été élu par les gens du peuple & personne ne peut reprocher, à quiconque, d’arborer le drapeau tricolore.
    Cordialement,
    Une famille Française en colère, tout comme des dizaines de millions d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *