Syrie : Le MINDEF publie son rapport d’évaluation de l’attaque chimique à Douma



Dans une synthèse de huit pages rendue publique le 14 avril 2018, et sur la base “d’analyses techniques d’informations de source ouverte et de renseignements déclassifiés obtenus par les services français”, le ministère français de la défense (MINDEF) livre l’évaluation nationale du gouvernement d’Emmanuel Macron concernant l’attaque chimique perpétrée à Douma (Ghouta orientale, Syrie) le 7 avril 2018.

A partir de ces éléments a été décidée la participation militaire active de la France à des frappes ciblées contre des installations situées en Syrie afin de détruire “les capacités chimiques” du gouvernement de Bachar el-Assad. Selon une première lecture, peut-on estimer que ces éléments ne constituent pas des preuves stricto sensu telles que celles qu’affirme détenir le chef de l’Etat.

D’autres éléments en provenance des gouvernements américain et/ou britannique et/ou de l’OIAC devraient être fournis dans les prochaines heures. Aussi, y’a-t-il urgence à ce que les parlementaires français exigent de l’Elysée la fourniture desdites preuves afin d’évaluer dans des conditions élémentaires indispensables l’intérêt de l’implication militaire de la France.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour consulter le document communiqué par le MINDEF :

MINDEF-EvaluationNationale-Syrie-14avril2018

Approuvez-vous la participation de la France aux frappes militaires en Syrie ?

A partager

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *