Face à l’Islam radical, Laurent Wauquiez appelle à la lucidité et à un combat fondateur



« Emmanuel Macron met un voile sur le communautarisme, ce terreau du terrorisme, »  dénonce Laurent Wauquiez, président des Républicains (LR) dans une tribune publiée dans Le Figaro (1) et partagée par de nombreux lecteurs.

Devant l’absence de décisions pourtant essentielles et même élémentaires par le gouvernement En Marche pour combattre plus efficacement le terrorisme islamiste, le débat prend de l’ampleur au point qu’enfin la droite reprend vigueur sur cette problématique ô combien essentielle pour l’avenir des Français et de l’Europe toute entière.

« La guerre que nous avons à mener n’est pas seulement une guerre contre le terrorisme, c’est aussi une guerre contre le communautarisme. Il y a derrière le terrorisme un archipel du djihad. Notre aveuglement le laisse croître dans l’ombre, » explique Laurent Wauquiez qui ajoute, pragmatique, que « nous ne pouvons plus abriter notre impuissance derrière un cadre juridique gravé dans le marbre. »

En effet, toutes les possibilités dans le cadre de l’Etat de droit ne sont pas employées pour ne plus seulement traiter a posteriori la menace et au mieux la contenir mais pour mieux l’éradiquer a priori afin de réduire drastiquement sa dangerosité et son développement.

A force de renoncements et même d’accommodements avec une réalité de plus en plus difficilement supportable pour la grande majorité des Français mais si peu vécue par les dirigeants politiques, Laurent Wauquiez dénonce la conjonction d’un déni intellectuel et d’un déni politique « qui paraît régner au sommet de l’Etat ».

Parce que le terrorisme n’est qu’un moyen parmi d’autres de l’offensive islamiste, le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes évalue qu’il n’est que « la partie émergée d’un iceberg massif ».

Une analyse réaliste probablement partagée par de nombreux personnels en charge de notre sécurité nationale qui s’inquiètent d’une mutation du djihadisme d’artisanal à sophistiqué et potentiellement beaucoup plus létal comme le résume avec pertinence le CEERAT de l’Armée de terre dans un récent exposé (2).

Notes

(1) Laurent Wauquiez : « L’archipel du djihad », Le Figaro, 9 avril 2018.

(2) Le CEERAT prévoit un djihadisme endogène, plus sophistiqué et plus létal, Cyceon, 12 avril 2018.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.


Cliquez ici pour soutenir l'indépendance de Le Politique.
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *