La résurgence d’une extrême droite violente inquiète le gouvernement



L’actualité récente montrerait que « l’ultra-droite » reprendrait des couleurs et que son activisme violent serait une menace croissante contre la République, selon des sources proches du gouvernement. Si les internautes s’accordent sur le fait qu’elle doit être combattue, beaucoup s’émeuvent des appels à la sévérité quand « rien n’est fait » contre l’extrême gauche ou contre l’islamisme.

Certains vont même jusqu’à rappeler que « l’extrême droite » n’a tué personne ni commis aucun attentat meurtrier depuis fort longtemps. Quoiqu’il en soit, l’activisme droitiste serait pris au sérieux par la DGSI qui craint des affrontements entre d’un côté « l’ultra-droite » et de l’autre « l’islamo-gauchisme ».

En fait de menace résurgente, ce sont surtout les renoncements du gouvernement à lutter profondément contre l’islamisme qui motiverait des activistes d’extrême droite dans leurs velléités protestataires, lit-on dans les commentaires de lecteurs de plusieurs quotidiens. « Le gouvernement joue au pompier pyromane. Il laisse les djihadistes rentrer de Syrie et s’étonne que des Français puissent se radicaliser, » explique un internaute.

« Ce n’est pas l’extrême droite mais à terme monsieur et madame tout le monde qui n’en peuvent plus du laxisme, » ajoute un autre à la suite d’un article du quotidien Le Figaro. A force de reculer, la République se met en effet indéniablement en danger de voir les extrêmes s’y affronter tout en la menaçant.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

3 réflexions sur « La résurgence d’une extrême droite violente inquiète le gouvernement »

  1. La DGSI ferait mieux de concentrer ses efforts sur les terroristes, plutôt que de revenir sur de vieilles lunes avec l’ultra-droite face à l’islamo-gauchisme qui, lui, est bien une réalité. Regarder bien ce qui se passe à Notre-Dame Des Landes : c’est toute la gauche écolo-gauchiste qui est à l’œuvre dans la violence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *