En élisant Emmanuel Macron, les Français ont bien réélu François Hollande



Avec la majorité présidentielle En Marche dirigée par deux ex-députés socialistes Christophe Castaner et Richard Ferrand (1), on allait renouveler la politique… Beaucoup y ont cru au point qu’Emmanuel Macron a été élu président de la République, à peine trois ans après être sorti de l’anonymat et sans jamais avoir été élu à quelque mandat.

Souhaitant tellement le changement, très nombreux sont ceux qui n’ont pas regardé la réalité comme elle était à savoir qu’Emmanuel Macron a été un membre actif du Parti Socialiste (PS), qu’il affirme lui-même « être de sensibilité de gauche », qu’il a été conseiller de François Hollande dès 2011 puis son Secrétaire-général adjoint à l’Elysée puis son Ministre de l’économie jusqu’en août 2016.

Croire au changement en portant au pouvoir la plus parfaite continuité du hollandisme, il fallait le faire et les Français l’ont fait. Le résultat est que sur les sujets qui les inquiètent le plus à savoir le terrorisme et l’islamisme, la politique d’Emmanuel Macron est comme prévu identique à quelques nuances près à celle de François Hollande.

Beaux discours, postures martiales mais incompréhension profonde de la problématique, incapacité à réaliser la gravité de la menace et balayage dogmatique de toute proposition de l’opposition. Les innocents assassinés s’accumulent, les terroristes circulent librement dans l’espace Schengen, l’islamisme se développe tous azimuts, les services de renseignement sont débordés, les forces de l’ordre sont dépitées mais le danger, Macron comme Hollande l’affirment, vient de l’affreux « populisme ».

Sans pour autant l’apprécier, peut-on tout de même évaluer que le « populisme » n’égorge personne, ne rafale pas des civils dans les rues et ne menace pas la République au point de l’abîmer irrémédiablement. Un tel constat sera forcément interprété comme « populiste » puisque dire la vérité est désormais interdit au pays du « printemps » et du « progressisme » En Marche.

Vous avez élu Emmanuel Macron, vous avez donc bien réélu François Hollande. L’impéritie au sommet face à l’islamisme en est la preuve.

Notes

(1) L’écrasante majorité des cadres et des conseillers de la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron sont issus de l’ancienne majorité présidentielle de François Hollande. Apparemment, nombre de Français l’ignorent encore. Quand François Hollande disait « Emmanuel Macron, c’est moi », il disait bien la vérité.

Auteur : Charles Rault

Charles Rault est analyste et s'intéresse aux questions internationales et politiques.

2 réflexions sur « En élisant Emmanuel Macron, les Français ont bien réélu François Hollande »

  1. Je ne suis pas du tout d’accord avec cet article car François hollande est un président de gauche qui est pour la Justice sociale contrairement à Mr le Président Macron qui donnent aux plus riches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *