Nadine Morano : “La Commission européenne sacrifie la langue française”



Nadine Morano, ex-ministre et députée européenne Les Républicains (LR), s’étonne que plusieurs sites internet de l’Union européenne (UE) ne soient pas traduits en français et soient donc illisibles pour des millions d’européens. Rappelant que le français est la deuxième langue étrangère la plus apprise en Europe après l’anglais, Nadine Morano note que le site web de l’agence Frontex est par exemple uniquement disponible en anglais.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *