Le gouvernement force les Pompiers à payer la taxe sur le gasoil (TICPE)



Quand tant de facilités sont trop souvent octroyées à quiconque les demande, les personnels en charge de notre sécurité et de notre santé sont forcés de quémander en permanence de quoi assurer le service minimum de leurs missions.

Après les forces de police et de gendarmerie forcés de loger souvent dans des conditions insalubres ou de rouler dans des véhicules hors d’âge, voici les pompiers pour lesquels le gouvernement d’Emmanuel Macron refuse l’exonération de taxe sur les carburants.

Alors que celle-ci a bondi de façon vertigineuse depuis le 1 janvier 2018 et devrait poursuivre sa hausse jusqu’en 2020 au moins, les pompiers comme tous les Français payent désormais leur essence ou leur gasoil beaucoup plus cher.

Dès lors, la sénatrice du Lot-et-Garonne Christine Bonfanti-Dossat (LR) a demandé l’exonération ou le remboursement partiel de la TICPE pour les pompiers sur le gasoil à l’instar « des entreprises de collecte de lait, les taxis et les transporteurs routiers ». Refus catégorique du gouvernement par la voix du secrétaire d’Etat socialiste Olivier Dussopt qui plaide l’interdiction du « droit européen. »

Les pompiers n’auront donc qu’à payer la taxe comme tout le monde et en assumer le coût de plus en plus prohibitif. Qu’ils se réjouissent tout de même puisque depuis la loi de finances 2018, ils n’ont plus à payer le péage autoroutier en cours d’intervention…

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *