Nicolas Dupont-Aignan veut créer 3 millions d’emplois



Le député de l’Essonne et président de Debout La France (DLF) est comme souvent très actif. Pas un jour ne passe ou presque sans qu’il annonce une nouvelle idée ou un nouveau projet, avec plus ou moins de succès politique et/ou médiatique.

Tout en comptant les points contre l’Union européenne dont il a apprécié le « KO » par le résultat des élections générales italiennes, Nicolas Dupont-Aignan demande « et si créer demain 3 millions d’emplois en réformant une seule mesure en France était possible ? »

Quand bien même la réponse est-elle en fait déjà dans la question, celui qui est aussi le maire d’Yerres estime que « s’il n’est pas question de les supprimer, » il faut « analyser les effets pervers » des seuils sociaux qui entraveraient la création et surtout le développement des entreprises et donc des emplois.

Citant l’Allemagne en exemple pour son « très important réseau de PME innovantes, » Nicolas Dupont-Aignan évalue que tant la réglementation française que la tactique de contournement souvent utilisée par les employeurs participent de « la baisse de la croissance économique » nationale.

Ainsi, en relevant de 50% les seuils sociaux de nos entreprises, « si chaque entreprise, coincée pour embaucher le 50e et le 10e salarié, embauchait une seule personne » et considérant que la France compte 3 millions de TPE/PME, alors « même si c’est idyllique », 3 millions de nouveaux emplois pourraient être potentiellement créés.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *