Comme Le Politique, Samuel Laurent et autres « décodeurs » renonceront-ils aux subventions ?



Puisque sur la base d’un unique article publié le 16 mars 2017 et posant au conditionnel la question « En Marche vers la fin du droit de propriété », les « décodeurs » (2) du quotidien Le Monde (5) menés par Samuel Laurent se sont permis d’accuser Le Politique de diffusion de « fausses nouvelles » pendant la campagne présidentielle 2017 (1).

Et ce alors que Le Politique a détaillé dans de nombreux articles suivants – dont ils n’ont bien sûr jamais parlé – pourquoi avoir posé cette question. Enfin et surtout parce que les « décodeurs » ont publié leur accusation contre nous sans même attendre notre réponse (3). Voici maintenant une proposition qu’ils devraient aisément accepter puisqu’ils disent être à la pointe de l’information – et même de la « vérité ».

Considérant qu’ils nous attaquent insidieusement et portent un préjudice public aux activités de Le Politique, nous leur proposons, comme nous, de refuser toute subvention publique (4) – c’est-à-dire payée par tous les Français sur le budget de l’Etat – et de travailler à « armes égales ». Ainsi nous pourrons constater le succès de leurs travaux et estimer qu’ils sont, comme Le Politique, véritablement indépendants.

Chers « décodeurs », êtes-vous d’accord pour renoncer à toute subvention et à la perfusion des impôts payés par ceux qui se lèvent tôt ? A être une véritable entreprise, à prendre des risques et à vous assumer sans dépendre de l’argent des contribuables ?

Lisez aussi : Taxe d’habitation, En Marche vous aurait menti en 2017 ?

Annotations

(1) La proportion d’articles des « décodeurs » critiquant les candidats autres qu’Emmanuel Macron pendant cette campagne suffit à évaluer promptement leur « impartialité ».

(2) Comment quelques « décodeurs » pourraient être assez experts en tout pour pouvoir évaluer ce qui est vrai ou faux sur des sujets aussi différents que François Fillon, la médecine ou la Syrie ?

(3) Le Politique peut fournir l’échange d’e-mails comme preuve irréfutable, sur demande.

(4) En 2015, le quotidien Le Monde aurait reçu 5.438.216 € d’aide à la presse – c’est-à-dire l’argent de vous tous, contribuables français – et cela sans compter les facilités fiscales réservées aux journalistes.

(5) Le Monde est un grand quotidien qui publie des articles et des reportages de qualité, c’est pourquoi nous exprimons notre incompréhension quant aux initiatives quelque peu “hors-limites” de leurs “décodeurs” contre d’autres publications indépendantes.

Précision

Le Politique ne s’oppose pas par principe aux aides à la presse mais n’accepte pas que celles-ci soient réservées qu’à quelques publications, très majoritairement « de gauche » ou « progressistes », et qui en plus se permettent d’attaquer d’autres publications, totalement indépendantes et qui ne reçoivent pas un centime d’argent public.

Sources

En quelle qualité si éminente, Samuel Laurent peut-il se permettre de qualifier Le Politique de « petit site » internet ?

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *