Claire O’Petit ou la nouvelle élite selon Emmanuel Macron



« Si à 18 ans, vous commencez à pleurer pour 5 euros. » Ancienne candidate du Front National (FN), Claire O’Petit a finalement été élue députée avec La République En Marche (LREM). Elue dont on ne peut donc douter de la détermination à représenter les Français à l’Assemblée nationale, Claire O’Petit est l’un des députés d’Emmanuel Macron parmi les plus médiatisés.

Alors qu’une grève générale agite le département et région d’outre-mer de Mayotte en protestation de l’insécurité galopante et de l’invasion migratoire, Claire O’Petit a demandé « ce qu’il se passait à Mayotte » et en a parlé comme d’une « ville ».

Connue pour ses velléités d’indépendance au sein du groupe LREM, Claire O’Petit incarne bien l’arrivée d’un certain nombre de députés, jamais élus auparavant, et dont l’inexpérience prêterait parfois à sourire s’ils n’avaient pas à voter les lois qui décident de nos impôts, des charges de nos entreprises ou encore de notre sécurité nationale.

Dans cette cacophonie que semble être devenu le palais Bourbon au moins le temps d’un mandat, réjouissons-nous d’avoir enfin la « société civile » au pouvoir même si celle-ci s’avère finalement peu représentative de la grande majorité des Français.

Cliquez ici pour soutenir les publications de Le Politique.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *