Scarface à l’Elysée, Macron pousse les limites de tous les Français



L’abandon de l’une de ses deux promesses phares à savoir l’assurance-chômage pour tous annonce possiblement l’abandon de la compensation de la suppression de la taxe d’habitation par des « économies ». En effet, et pour tous ceux qui ont cru qu’une simple promesse suffirait à la concrétiser, l’exécutif semble se trouver dans une véritable impasse.

Le compte n’y est tout simplement pas et comme vous avez pu le remarquer à la pompe de votre station-service préférée, le gouvernement d’Edouard Philippe explore toutes les pistes afin de boucler le budget public et de ne pas renoncer ultimement à la promesse qui l’a propulsé au pouvoir.

Dans les mairies, les jeux paraissent faits et l’on y sait bien sans le dire tant on ne voudrait pas éveiller la colère populaire qu’il faudra « équilibrer » la suppression de la taxe d’habitation. La conjonction d’une baisse de la consommation des ménages avec une hausse des prix et de la fiscalité est une très mauvaise nouvelle qui pourrait aggraver le choc fiscal lancé dans un calme relatif fin 2017.

Dans ce qui ressemble fiscalement à un deuxième round du quinquennat de François Hollande et qui a stoppé la France pour cinq longues années, les Français sont les grands perdants. Tout avait semble-t-il bien commencé, même parmi quelques sceptiques. Mais « au Château », chez Jupiter, on est actuellement en mode « push it to the limit »… et si ca finit comme dans Scarface, ça finira malheureusement mal.

Lisez aussi : Catastrophe fiscale en vue pour Macron et la taxe d’habitation ?

Auteur : Claire Beauchamp

Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *