Christophe Castaner défend les Constructifs et attaque les Républicains (LR)



A force de ne prendre aucune décision, les Républicains (LR) suscitent non seulement l’incompréhension parmi leurs électeurs mais ils donnent une fois de plus une belle occasion à leurs adversaires politiques de les critiquer.

« La chasse à l’homme n’est jamais une bonne façon de faire de la politique, » a déclaré le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner sur Public Sénat.  Ce dernier estime en effet que l’éventuelle exclusion de LR de membres ayant rejoint le gouvernement d’Emmanuel Macron ou le soutenant à l’instar des membres du groupes des Constructifs à l’Assemblée nationale consiste en « de la petite politique politicienne. »

Au contraire, affirme M. Castaner, le premier ministre Edouard Philippe a par exemple « fait un choix politique courageux (et) il mène une politique ambitieuse. » Il vient même en renfort en affirmant clairement que « sur certains sujets, nous menons une politique de droite, » ce qui appuiera certainement les arguments du ministre des Comptes et de l’action publics Gérald Darmanin qui, comme d’autres, estime « n’avoir rien fait de mal. »

Quelle que soit la décision qui sera prise par la « commission spéciale » animée par les ex-députés Isabelle Le Callennec, Jean Léonetti et Patrick Ollier, la cacophonie relative au traitement à réserver aux Républicains ayant rallié Emmanuel Macron est symptomatique du doute qui semble s’être emparé du plus important parti d’opposition en nombre d’élus.

Ce sont aussi autant de munitions fournies gratuitement à ceux qui souhaitent sa disparition.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Une réflexion sur « Christophe Castaner défend les Constructifs et attaque les Républicains (LR) »

  1. La priorité pour M. Castaner, porte-parole du gouvernement, est d’expliquer aux électeurs pourquoi le Ministre de l’Economie critique une politique (la question du recouvrement de la taxe sur les dividendes) que son supérieur, le Président de la République, a couverte au cours du quinquennat précédent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *