Chère Taxe d’habitation, après CSG et APL, voici Diesel !



Pendant longtemps, le gouvernement a favorisé la vente d’automobiles roulant au carburant diesel et les constructeurs français en ont très largement profité, également aidés par d’appréciables primes à la casse.

Mais nous voilà tous engagés dans un virage à 180 degrés au motif de la lutte contre la pollution puisque le gouvernement d’Emmanuel Macron a décidé de sanctionner les Français roulant en véhicule diesel. « Personne ne peut plus comprendre aujourd’hui que la fiscalité du diesel et de l’essence ne soit pas la même, » a expliqué le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.


Ainsi le gouvernement va-t-il progressivement augmenter les taxes sur le diesel à raison de 2,6 centimes par an dès 2018 et jusqu’en 2021. Plutôt donc que de chercher à diminuer la fiscalité pour laquelle la France détient tous les records mondiaux, une fois de plus le gouvernement préfère-t-il l’augmenter au prétexte d’un rattrapage.

Pire, à écouter Bruno Le Maire, ce nouvel impôt qui ne dit pas son nom après la hausse de la CSG et la baisse des APL serait presque une mesure d’égalité voire de justice sociale.

Ne l’accablons donc pas en demandant comment les nouvelles recettes engrangées grâce au diesel permettront de lutter contre la pollution (1)… pour finalement peut-être (2) compenser la bien maladroite mais électoralement efficace promesse de supprimer la taxe d’habitation pour 80% des ménages.


La véritable révolution politique aura donc lieu quand le gouvernement s’emploiera à travailler pour baisser les impôts plutôt que pour les augmenter. En attendant, Français et autres « fainéants » paieront.

Annotations

(1) A Paris, la « lutte » du maire Anne Hidalgo contre la pollution provoque des embouteillages inédits et l’on doute légitimement des résultats d’une telle politique quand on constate l’amas de voitures à l’arrêt, moteur tournant, et qu’on imagine les conséquences probables à long terme pour la santé des automobilistes comme des piétons.

(2) Personne au gouvernement ne semble encore à ce jour capable d’expliquer comment, hormis avec des promesses d’économie, sera compensée la suppression de la taxe d’habitation. L’alourdissement indirect d’une fiscalité déjà record est un début d’explication, exactement comme Le Politique avait averti pendant la campagne présidentielle.


Vous aimerez aussi :

Les réformes inabouties du gouvernement Macron

Les économies Macron sont-elles une hausse d’impôts ?

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

4 réflexions sur « Chère Taxe d’habitation, après CSG et APL, voici Diesel ! »

  1. MACRON EN TROMPE L OEIL DE A A Z JE TE DONNE 1 EURO D UNE MAIN ET T EN REPREND 2 DE L AUTRE LEMAIRE EST UN VENDU UN TYPE QUI RETOURNE SA VESTE CONSTAMMENT CE QUI ETAIT BIEN HIER N EST PLUS BIEN POUR CIRER LES POMPES A MACRON ET QUAND ON EST TORDU A CE POINT LA GUILLOTINE DEVRAIT REFONCTIONNER

  2. ras le bol de tout ces “politiques” et leurs vols “légalisés ” par des “lois”
    seule solution prendre tts les politiques locaux , régionaux, nationaux et les PENDRE!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *