Macron à Athènes, Irma aux Caraïbes et Chaos à Saint-Martin



Les « emmerdes » arrivent souvent par grappes et c’est aussi le cas apparemment avec un ouragan. En plus des dégâts immenses et de la situation d’urgence provoqués par le passage d’Irma, des habitants indiquent assister à des scènes de pillage.

Si certaines familles expliquent n’avoir pas d’autre choix que de voler chez autrui ce dont elles ont besoin pour leur survie, d’autres individus profiteraient du chaos général – en pleine visite de la ministre des outre-mer Annick Girardin – pour s’approprier des biens qui ne leur appartiennent pas.


Après le décès d’au moins quatre personnes à cause de l’ouragan sont actuellement en transit vers Saint-Martin 800 pompiers et militaires en renfort qui aideront peut-être les gendarmes à rétablir l’ordre dans une île que certains décrivent comme « détruite » à 95%.

Cette circonstance aggravante de la délinquance en plein désarroi consécutif à l’une des pires catastrophes climatiques jamais endurées par Saint-Martin accentue un peu plus la pression sur Emmanuel Macron dont nombre de personnalités politiques regrettaient le manque d’empressement à se saisir de la situation tandis qu’il déambulait à l’Acropole.

Certes Jupiter ne semble-t-il pas toujours au fait de la réalité des Français, mais concrètement que pouvait-il bien faire de plus que les spécialistes entraînés en charge des situations d’urgence ?


Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *