Emmanuel Macron a-t-il besoin d’un porte-parole ?



De nombreux médias « traditionnels » semblent partager une même erreur d’analyse en estimant que la popularité du président de la République Emmanuel Macron a chuté à cause d’une communication officielle limitée au strict minimum tout au long de l’été à l’instar de la traditionnelle interview du 14 juillet annulée pour cause de pensée « trop complexe » pour les citoyens autrement appelés « les gens qui ne sont rien. »

S’ils prenaient la peine d’analyser empiriquement la situation générale de la France s’apercevraient-ils que les Français attendent des décisions courageuses notamment sur le front de la sécurité, de l’immigration et de l’emploi. Au lieu de cela, Jupiter ne semble faire de sa popularité à terre qu’un simple problème de sons et lumières.

Dès lors vient-il de nommer comme son porte-parole l’éditorialiste Bruno Roger-Petit du magazine Challenges, rédaction duquel s’était justement plainte de sa ligne trop pro-Macron pendant la campagne présidentielle.

En ces temps d’économies pour tous – ou presque – dans les Armées, dans la police, dans la gendarmerie, dans la santé publique, chez les pompiers, enfin disons chez tous les Français – surtout retraités et non « déséquilibrés » – l’emploi de Bruno Roger-Petit à l’Elysée pourrait sembler superflu puisque 98% des médias traditionnels relaient déjà la parole jupitérienne à qui veut ou ne veut pas l’entendre.

Si l’emploi d’un porte-parole élyséen ne sera quand même pas fictif, il sera probablement de trop dans cette macronmania obligatoire partisane d’une austérité qui ne la touche pas surtout quand il s’agit de maquillage.

Vous aimerez aussi :

Censurés, des millions de Français sont prisonniers politiques

Sans réelle force médiatique, la droite continuera à perdre

#Macron #BrunoRogerPetit #Communication #Médias

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *