100% des « déséquilibrés » motorisés seraient Catholiques



Les Français sont majoritairement mécontents du traitement des derniers événements (1) à forte similarité terroriste perpétrés ces derniers jours sur le territoire national, avec en toile de fond les attentats de Barcelone et Cambrils (Espagne).

Alors que le ministre de l’intérieur Gérard Collomb vient de déclarer qu’environ un tiers des « radicalisés » sont également des cas « psychologiques », des centaines de Français postent sur les réseaux sociaux la question de savoir pourquoi 100% des présumés « déséquilibrés » qui tuent – avec un couteau ou un véhicule la plupart du temps – se revendiqueraient d’une seule et même religion.

En effet, si ces faits résultaient de « déséquilibres psychologiques » devrait-on trouver aussi toutes les autres religions dans le profil des « déséquilibrés ». A ce jour, aucun Protestant ou Bouddhiste ou Taoïste « psychologiquement déséquilibré » n’a utilisé un véhicule pour tuer des civils innocents à deux endroits distants d’un kilomètre comme à Marseille le 21 août 2017 – ce qui suppose à tout le moins que le « déséquilibré » du jour avait un compte à régler avec les abribus.

Par conséquent, et considérant que la loi ne l’interdit pas encore, peut-on légitimement se demander comment la psychologie et la psychiatrie expliquent que des « déséquilibrés » puissent commettre des actes similaires en partageant apparemment une même foi alors que le propre d’une pathologie psychiatrique est qu’elle se concrétise de la même façon parmi tous les individus concernés, sans considération aucune de leurs convictions.

Si toutefois la loi interdisait de s’interroger sur le « déséquilibre » plaidé par le gouvernement, présente-t-on au préalable des excuses pour avoir dépassé les limites de feu la Liberté d’expression et promettons de « penser printemps » avant, pendant et après avoir été écrasé par un « déséquilibré ». Enfin et en vue de réduire l’incitation au « déséquilibre » peut-on proposer le démantèlement de tout abribus à Marseille ainsi que partout ailleurs en France.

En effet, semblerait-il que les abribus, les terrasses et les trottoirs attirent des véhicules motorisés sui radicalis – auto-radicalisés – prenant en otage dans leur habitacle de « gentils et charmants garçons » qui plus est « bons voisins » aux motivations inconnues. Si vous n’êtes pas convaincu(e) par cette explication, veuillez sur recommandation du gouvernement consulter au plus vite et adhérer à En Marche.

(1) Ces mots sont à lire avec prudence, l’auteur étant présumé « déséquilibré textuel ».

Vous aimerez aussi :

Beaucoup de Français ne croient plus aux « déséquilibrés »

Censurés, des millions de Français sont prisonniers politiques

Auteur : Jacques Dubuisson

Jacques Dubuisson est fonctionnaire à la retraite et s'intéresse aux problématiques sécuritaires.

2 réflexions sur « 100% des « déséquilibrés » motorisés seraient Catholiques »

  1. Soit 11 attentats de déséquilibrés dont 10 le fait de Musulmans et 1 de non-Musulman (celui auquel la presse va se raccrocher pour nous dire que ça n’a rien à voir avec l’Islam. Si on prend pour hypothèse que 15% de déséquilibrés sont Musulmans alors la probabilité est de 1 sur deux cent cinquante millions. J’arrondis mais c’est l’ordre de grandeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *