Avant le G20, Emmanuel Macron appelle à plus de multilatéralisme



Après sa rencontre à Paris avec le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim, le président Emmanuel Macron a appelé à plus de multilatéralisme en opposition au nationalisme.

Soulignant les larges besoins de l’Afrique dans de nombreux domaines et se félicitant de la toute nouvelle « Alliance pour le Sahel », Macron estime qu’au-delà des problématiques sécuritaires et migratoires, « il ne faut jamais oublier (que tout cela) n’est que la résultante du manque d’éducation, de développement et d’un investissement dans la durée. »

Macron a aussi confirmé que le changement climatique est sa priorité en répétant que seule une approche multilatérale peut effectivement traiter ce problème qui concerne tout le monde. « C’est la meilleure façon d’éviter des égoïsmes nationaux, le nationalisme, les fractures et in fine les guerres et la dislocation. »

Bien qu’une large majorité de Français s’accorde sur le fait que le changement climatique est une problématique importante, certains expliquent l’intérêt de Macron pour celui-ci par sa capacité limitée à agir sur d’autres problématiques jugées absolument prioritaires par la plupart de ses compatriotes notamment le chômage de masse et le flux toujours croissant de « migrants » entrant en Europe.

Pour résumer, l’économie verte c’est mieux quand il y a des emplois.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.


Cliquez ici pour soutenir l'indépendance de Le Politique.
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *