La dissuasion nucléaire, « clef de voûte de notre sécurité »



La visite du nouveau président Emmanuel Macron à la base de l’île Longue a permis de confirmer sa position concernant la dissuasion nucléaire française. La veille lors sa déclaration devant le Congrès réuni à Versailles, il avait insisté sur « l’accumulation des menaces » et sur « la dissuasion, clé de voûte de notre sécurité. »

Emmanuel Macron s’est donc rendu en rade de Brest pour visiter la base qui abrite les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de la Force océanique stratégique (FOSTS). Emmanuel Macron a ensuite rejoint le SNLE Le Terrible en hélicoptère à près de 300 km des côtes en vue d’une plongée d’environ quatre heures.

Il est le troisième président de la République à embarquer à bord d’un SNLE après Valéry Giscard d’Estaing en 1974 et François Hollande en 2012.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.


Cliquez ici pour soutenir l'indépendance de Le Politique.
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *