Xavier Bertrand renonce à présider LR et s’attaque à Laurent Wauquiez



L’ancien ministre et actuel président Les Républicains (LR) de la région des Hauts-de-France Xavier Bertrand renonce à briguer la présidence du parti dans une interview donnée au JDD.

Il exprime son soutien direct à son homologue de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et attaque directement son homologue de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez qu’il accuse de « courir après l’extrême droite ».

Son constat sur l’état du parti est également tranché puisque Bertrand considère « qu’en réalité, il n’y a plus grand-chose de commun entre nous. »

Fustigeant la primaire de la droite et du centre comme « le grand bal des hypocrites » ayant abouti à la victoire de l’ancien premier ministre François Fillon, Bertrand estime qu’entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, le seul choix possible était de voter Macron.

Critiqué pour avoir reçu le soutien de Sens commun, Laurent Wauquiez a répondu sur Twitter qu’il ne faut pas « laisser les médiocres aigreurs nous détourner du seul objectif qui compte » à savoir « la reconstruction d’une droite fière de ses valeurs. »  Aussi a-t-il appelé ses amis à « ne pas répondre aux invectives et aux caricatures. »

Dans un récent sondage en ligne proposé par LePolitique.fr, Laurent Wauquiez battait Xavier Bertrand d’environ six points de pourcentage en cas d’affrontement pour la présidence du LR.

[poll id=”2″]

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

3 réflexions sur « Xavier Bertrand renonce à présider LR et s’attaque à Laurent Wauquiez »

  1. Xavier Bertrand critique beaucoup les Républicains (LR) et s’engage peu dans la reconstruction du parti. De plus, il est “flanqué” de l’UDI dans la Région des Hauts de France. Donc, il est voué à faire du surplace politique,pour choquer personne.

  2. Tout ceci n’incite guère a soutenir les Républicains ou à les rejoindre…le marais politique existe toujours ..et les batraciens politiques s’y complaisent..
    Et les électeurs dans tout ça? Sont-ils ci aussi considéré comme des riens?
    Pire ce sont des moins que rien…donc rien vaut quelque chose soit-dit en passant!Une sérieuse remise en cause de nos connaissances sans doute…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *