Le Politique exprime son soutien à la journaliste Natacha Polony



Dans un environnement médiatique devenu si endogène qu’il s’est éloigné de la réalité, l’annulation de l’émission Polonium sur Paris Première et de la chronique sur Europe1 de la journaliste et essayiste Natacha Polony renforce le sentiment d’un contrôle augmenté de la parole médiatique.

Après des élections marquées par le soutien actif, organisé et séquencé d’une large majorité de médias en faveur d’Emmanuel Macron – sans l’appui décisif desquels il ne serait pas à l’Elysée aujourd’hui quelles que soient ses qualités personnelles – l’exclusion d’une majorité des Français des médias semble définitivement actée.

Au prix d’une redevance audiovisuelle significative et pour une information devenue si partiale qu’elle en devient inaudible, les Français n’ont plus guère de choix quand ils allument la radio ou la télévision. Tout au plus résistent encore – pour combien de temps ? – deux quotidiens tels Le Figaro et l’Opinion et un hebdomadaire tel Valeurs Actuelles qui s’autorisent quelques sorties hors du périmètre de la pensée obligatoire.

Natacha Polony est une voix utile au débat, celui-là même que certains s’emploient avec des moyens quasi-illimités à empêcher en usant d’arguments fallacieux contre quiconque leur déplaît. Dans ces circonstances inquiétantes pour la vie démocratique et la Liberté d’expression, Le Politique exprime son soutien à Natacha Polony.

Vous aimerez aussi :

La révolution médiatique de la droite aura-t-elle lieu ?

Après François Fillon, la droite doit absolument faire sa révolution médiatique

@NPolony #Polony #SoutienPolony

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Une réflexion sur « Le Politique exprime son soutien à la journaliste Natacha Polony »

  1. C’est une question de démocratie de laisser une “certaine” presse libre de ses commentaires. Sans quoi on entre dans un totalitarisme rampant.
    Que cette excellente journalsite, Natacha Polony, puisse exercer son job.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *