Regain de tension avec l’Iran après la déclaration de Donald Trump



Après qu’une attaque terroriste revendiquée par l’Etat Islamique (EI) a tué au moins 12 personnes à Téhéran (Iran) le 7 juin 2017, le président américain Donald Trump a estimé que c’était ce qu’il en coûte de soutenir le terrorisme. Accusé par le gouvernement américain d’être le principal soutien au terrorisme, l’Iran a condamné des propos « répugnants » et a répondu que « les iraniens font face à la terreur soutenue par les clients des américains » dans une référence probable à l’Arabie Saoudite.

Le communiqué diffusé par la Maison Blanche dit* :

« Nous pleurons et prions pour les victimes innocentes des attentats terroristes en Iran et pour les Iraniens qui traversent des moments aussi difficiles. Nous soulignons que les États qui parrainent le risque de terrorisme sont victimes du mal qu’ils favorisent. »

* Traduit de l’anglais par Le Politique.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.