Les Français de l’Etat Islamique (EI) doivent assumer leurs risques



Suite à la révélation du quotidien américain The Wall Street Journal (WSJ) selon laquelle les forces spéciales françaises, aidées de soldats irakiens, s’organiseraient pour pourchasser et tuer les français membres de l’Etat Islamique (EI) notamment dans la ville de Mossoul, le porte-parole du gouvernement français Christophe Castaner n’a ni confirmé ni infirmé l’information. “Je le dis à tous les combattants qui rejoignent (l’EI) et qui vont à l’étranger pour mener la guerre, mener la guerre c’est prendre des risques, et qu’ils assument leurs risques“, a-t-il dit lors du compte rendu du conseil des ministres.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.