Que ferait Emmanuel Macron s’il n’avait pas la majorité parlementaire?



Daniel Cohn-Bendit révèle avoir discuté avec Emmanuel Macron de l’éventualité, si son parti (LREM) était en minorité parlementaire, de dissoudre l’Assemblée nationale afin d’obtenir cette fois-ci la majorité absolue. Le Politique rappelle qu’une des promesses de campagne du candidat (1) est de réduire “d’environ un tiers le nombre de députés et de sénateurs” avec cependant des “moyens supplémentaires pour faire leur travail”. Le flou demeure toutefois sur la méthode et la date de ce projet.

(1) Programme d’En Marche relatif à la réduction de députés et de sénateurs (page 14)

Vous aimerez aussi :

Emmanuel Macron se contredit sur la fiscalité du patrimoine immobilier

Avec plus de CSG, Gérald Darmanin prétend protéger les retraités

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.