En pleine affaire Richard Ferrand, la réciprocité LR-LREM est mal accueillie



Selon les données recueillies par Le Politique, une majorité des électeurs Les Républicains (LR) expriment sur les réseaux sociaux leur incompréhension suite à l’annonce selon laquelle les candidats LR se désisteront en faveur des candidats de La République En Marche (LREM) aux élections législatives.

Cette réciproque prévue dans les cas où le Front National (FN) serait en mesure de remporter une circonscription est jugée prématurée par les analystes et est plutôt mal accueillie par les électeurs de droite en général. Certains estiment « qu’il aurait mieux fallu attendre les résultats du premier tour » tandis que d’autres considèrent que dans ce cas « mieux vaut voter directement pour LREM puisque cela revient au même. »

D’autres rappellent le sort réservé à l’ancien candidat à l’élection présidentielle François Fillon et soulignent la différence de traitement en faveur de Richard Ferrand pour expliquer combien la stratégie LR leur est incompréhensible. Le fossé entre les électeurs de la droite et du centre et leurs « ténors » semble s’agrandir inexorablement.

Vous aimerez aussi :

Avec « l’anti-ni-ni », François Baroin anticipe et prend un risque politique

Pourquoi François Baroin a-t-il raison de s’interroger sur un « loyer fictif » ?

Impitoyable avec François Fillon mais clément avec Richard Ferrand

L’affaire Richard Ferrand pose de vraies questions juridiques et logiques

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *