Le Pentagone souhaiterait passer de l’attrition à l’annihilation des djihadistes



“Notre intention est que les combattants étrangers ne survivent pas à la lutte pour (ensuite) rentrer chez eux en Afrique du Nord, en Europe, en Amérique, en Asie, en Afrique. Nous ne leur permettrons pas de le faire. Nous allons les arrêter là et démonter le califat, » a promis James « Mad Dog » Mattis, Secrétaire américain à la défense suite à l’attentat de Manchester ayant tué 22 personnes le 22 mai 2017 et au massacre de 29 Chrétiens en Egypte le 26 mai 2017.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.